Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
5 banques françaises citées dans une affaire de fraude fiscale
Copié

5 banques françaises citées dans une affaire de fraude fiscale

Les scandales financiers ne touchent pas uniquement les banques américaines. Ils s’étendent aussi en France. En effet, 5 banques françaises se retrouvent actuellement sous le coup d’une enquête du Parquet national. Le motif de la procédure : soupçon de fraude fiscale grave.

Écrit par : Ariela

timer

Mis à jour le 29/03/2023 à 09:54 par user

bank fraude france

Une fraude fiscale basée sur les dividendes ou « CumCum ».

Le CumCum désigne une pratique visant à échapper à l’imposition sur les dividendes. En principe, les détenteurs d’actions d’entreprises françaises cotées doivent s’acquitter de cette imposition sur les dividendes.

Dans le cadre d’une série d’enquêtes menées par le Parquet national financier depuis décembre 2021, cinq banques françaises seraient impliquées dans une importante affaire de fraude fiscale basée sur les dividendes. Concrètement, la Société Générale, BNP Paribas, Exane, Natixis et HSBC sont soupçonnées d’avoir aidé leurs clients à échapper à cet impôt sur les dividendes. BNP Paribas et Exane, en particulier, sont sous le coup d’une accusation plus grave. On les soupçonne de fraude fiscale aggravée.

Pour profiter de ce hold-up fiscal, les détenteurs d’actions confient leurs titres à une banque au moment de la collecte de la taxe. Ce qui leur permet d’échapper ainsi à l’imposition. Les banques, sans participer directement à cette fraude fiscale, auraient donc joué un rôle intermédiaire. Elles auraient prélevé une commission aux propriétaires d’actions.

Des perquisitions en cours

Selon les informations relayées par le Monde, la Société Générale, BNP Paribas, Exane, Natixis et HSBC ont reçu la visite de magistrats et de policiers le 28 mars à 9h30 du matin. Cette visite entre dans le cadre de perquisitions menées par le Parquet national financier (PNF).

Ces perquisitions conduites au siège de ces cinq banques font suite à cinq enquêtes préliminaires ouvertes les 16 et 17 décembre 2021 du chef de blanchiment aggravé de fraudes fiscales aggravées relatives au schéma de fraude dit « CumCum ».

Ces procédures judiciaires surviennent en réalité après un scandale financier dévoilé au grand jour par Le Monde en 2018. Un scandale financier qui fait perdre plusieurs milliards d’euros de recettes fiscales à l’État français chaque année !

Selon l’information fournie par le ministère public, les opérations sont conduites par 16 magistrats du PNF et plus de 150 enquêteurs du service d’enquêtes judiciaires des finances (SEJF) et en présence de six procureurs allemands siégeant au parquet de Cologne. Ils interviennent dans le cadre de la coopération judiciaire européenne. « Ces opérations ont nécessité plusieurs mois de préparation », a déclaré le ministère public.

Si un porte-parole de la Société Générale a confirmé l’existence de la perquisition, les autres n’ont laissé fuiter aucune information. D’ailleurs, aucune des cinq banques n’a encore fait de déclaration suite à cette importante affaire de fraude fiscale. À suivre…

Retrouvez toute l’actu dans notre section “Actualités crypto” ou via notre profil InvestX sur Google News !

Source : Le Monde

Ariela

Ariela

Ariela est l'une des rédactrices principales des actualités partagées quotidiennement sur InvestX. Forte d'une expérience de 8 ans dans la rédaction, elle écrit des articles sur les sujets qui marquent le marché crypto chaque jour

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.