Nous rejoindre
Nous rejoindre
x

Play to Earn, c’est quoi ? Comment ça fonctionne ?

Créer et vendre ses NFTs

OpenSea : la plateforme NFT n°1

Comment acheter des NFT ?

Les meilleures marketplace NFTs

Difficile de ne jamais avoir entendu parler de NFT après l’intérêt qu’ils ont vécu en 2021. Seulement, en 2022, certains se demandent encore ce que c’est et pourquoi il y a eu un tel engouement, déjà partiellement disparu. On vous dit tout sur les NFT, la manière dont ils fonctionnent et les opportunités qu’ils représentent !

Les NFT, c’est quoi ?

L’utilité réelle d’un NFT est de créer la propriété sur des objets numérique

Ils nous permettent de tokeniser des éléments numériques comme des œuvres d’art, des objets de collection et même des biens immobiliers.

Ils ne peuvent avoir qu’un seul propriétaire officiel à la fois et sont inscrits dans blockchain. Personne ne peut modifier l’enregistrement de propriété ou copier/coller un NFT.

NFT Définition : un NFT est un token (ou jeton en français) qui constitue un objet virtuel. Ce token, hébergé sur une blockchain, possède un numéro de série qui le rend unique et traçable.

➡ NFT signifie Non-Fungible Token : un jeton non fongible

Non fongible définition

Non fongible est un terme économique qui veut dire “qui n’est pas interchangeable”. Une chose est non fongible quand elle a un caractère unique.

Par exemple, l’argent est fongible. Par contre, ma chaise de bureau est non fongible. Pourtant, c’est une chaise Ikea qui existe dans d’autres endroits mais la mienne est unique.

D’autre part, les objets fongibles peuvent être remplacés, car ils sont déterminés par leur valeur plutôt que par leurs caractéristiques uniques.

Les ETH ou les dollars sont interchangeables, car 1 ETH / 1 USD peut être échangé contre un autre 1 ETH / 1 USD.

Les NFT sont donc des objets virtuels uniques et la technologie de la blockchain permet de leur assurer ce côté unique.

Quel est l’intérêt des NFT ?

Les NFT et Ethereum résolvent certains des problèmes qui existent aujourd’hui sur Internet. Le monde du numérique comme nous le connaissons implique une perte de la rareté et de l’unicité.

Tout peut être dupliqué avec des copier-coller et il est impossible de déterminer si une image est l’originale ou non.

Les NFT viennent résoudre ce problème en alliant le côté unique, vrai et rare qui est présent dans le monde “réel” et pour les objets tangibles en l’appliquant aux objets virtuels.

Dans un monde qui évolue de plus en plus vers le numérique avec l’apparition des metaverses, il était nécessaire de trouver un moyen de rendre un actif numérique réellement unique.

D’un point de vue légal de l’artiste, intégrer ses œuvres sur la blockchain a un réel intérêt. Il peut y intégrer des droits d’auteurs et figer le droit d’utilisation de ce token. De plus, l’artiste peut intégrer un système de royalties dans la blockchain pour être rémunéré à chaque achat/revente de son œuvre.

Au-delà de ces aspects, les NFT ont un intérêt spéculatif et représentent une forme d’investissement.

Depuis quelques mois, les NFT ont fait l’actualité plus d’une fois avec certains tokens qui se vendent à des prix qui dépassent l’entendement. On a tous entendu parler des Cryptopunks, des Bored Ape

Tout comme les cryptomonnaies, il peut être vraiment intéressant de repérer des opportunités et des objets qui ont un gros potentiel d’augmenter considérablement dans le futur.

Les royalties des NFT

Les royalties sont les “droits d’auteur” qu’un artiste perçoit en cas d’utilisation de son œuvre. On connaît généralement les royalties pour les artistes musicaux. Lorsqu’une radio passe leur chanson, ils touchent un pourcentage car ils sont le créateur de l’œuvre.

Dans le cas de la musique, des systèmes sont mis en place mais ce n’est pas évident de tracker à chaque fois qu’une chanson est jouée dans un endroit (magasin, bar, …) pour rétribuer son concepteur.

Ici aussi la blockchain apporte une solution concrète grâce aux smarts contracts. Ce sont des “contrats intelligents” sur la blockchain dans lesquels on met certaines conditions. À chaque fois qu’une condition est rencontrée, le contrat s’exécute automatiquement.

Le propriétaire d’un NFT peut intégrer un système de royalties qui fait qu’à chaque fois que quelqu’un achète son NFT, il touche x% de la vente.

Grâce au contrat intelligent, il touchera des royalties à chaque échange et ce sans devoir lui-même traquer les échanges et courir après ses royalties.

Comment fonctionnent les NFT ?

Les NFT interagissent directement avec une blockchain.

La blockchain, c’est le point commun entre les cryptos, les NFT, les metaverses, …

Le principe d’une blockchain est que c’est une sorte de régistre gigantesque dans lequel est inscrit toutes sortes d’informations. Dans le cas d’un NFT, il y est indiqué quel est le NFT, qui est son créateur, qui est son propriétaire actuel, à quelle valeur il a été vendu la dernière fois, la date de la dernière vente, …

Le gros avantage de la blockchain, et ce qui fait son succès, c’est que ce “grand registre” est décentralisé et n’appartient à personne (ou plutôt, à tout le monde). Toutes les informations qu’il contient sont publiques. Tout le monde y a accès et on peut connaître toute l’historique d’une blockchain facilement.

Ce système est évidemment très sécurisé et les informations qu’il contient sont vérifiées de nombreuses fois avant d’y être inscrites.

Le système de blockchain permet donc de garantir la traçabilité d’un actif, sa rareté et empêche les contrefaçons.

Chaque NFT est donc enregistré sur la blockchain et est unique. Grâce au système de blockchain, ils se vendent et s’échangent facilement.

Aujourd’hui, tout le monde est capable de créer un NFT grâce à des plateformes comme OpenSea qui rende facile l’accès aux blockchains pour y héberger son NFT.

Qu’est-ce que le minage d’un NFT ?

Le minage est un terme couramment utilisé quand on parle de NFT et cryptos de manière générale mais le processus n’est pas le même.

En NFT, le processus de minage est en fait la “mise en blockchain” de l’objet virtuel. C’est ce qui permet à l’objet de devenir un NFT, d’être vendable, échangeable, etc.

Le minage d’un NFT engendre des frais uniques appelés les gas fee (frais de gaz) qui sont assez conséquents. En réalité, la plupart des artistes ne minent pas réellement leur NFT en le mettant sur la plateforme mais laissent les premiers acheteurs prendre les frais à leur charge.

Lorsque le NFT est sur la plateforme de vente en attente d’offres d’enchères, il n’est donc pas encore sur la blockchain.
Par contre, si le vendeur veut lui attribuer un prix de vente fixe, il doit payer les gas fee parce que l’état de son NFT passe à “vendable immédiatement” et qu’il faut, pour ce faire, que le NFT soit dans la blockchain.

NFT art : sous quelles formes se présentent-ils ?

Les NFT peuvent avoir plusieurs formes.

Celle qu’on connaît les plus est l’image car c’est le format qui est le plus populaire à l’heure actuelle. Quel que soit le format de l’image, JPG, PNG ou même GIF pour avoir des NFT animés.

Il est également possible de créer un NFT avec un son ou une vidéo.

Généralement, les projets NFT sortent sous forme d’une collection comprenant X tokens. Les collections contiennent un nombre défini de NFT et en général, la base de l’image est la même mais chaque token présente ses particularités.

Au sein d’une même collection NFT, il y a différentes rareté en fonction des caractéristiques que présente chaque token.

Il existe différentes collections qui ont marqué les esprits et dont les prix ont flambé plus que Notre Dame. On citera l’exemple des Bored Ape qui se vendent à plusieurs millions d’euros pour certains. Idem pour les Cryptopunks.
Ce nouvel art numérique s’échange sur des marketplaces NFT comme OpenSea qui est la plus connue dans le domaine.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.