Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
Le CBDC pourrait servir à espionner les Américains
Copié

Le CBDC pourrait servir à espionner les Américains

Le membre du Congrès américain Tom Emmer affirme que l'introduction de la monnaie numérique programmable par la banque centrale pourrait violer le droit des Américains à la confidentialité financière. Il considère que l'existence même de cette pièce est contraire aux idéaux de base des États-Unis d'Amérique.

Écrit par : Eddy

timer

Mis à jour le 11/03/2023 à 01:02 par user

cbdc usa

La CBDC, une monnaie programmable

M. Emmer a prononcé son discours le 9 mars au Cato Institute, un centre de réflexion libertaire dont le siège se trouve à Washington. Il a indiqué que la CBDC programmable pourrait être facilement utilisée comme dispositif d’espionnage pour réprimer les comportements politiquement controversés.

Selon lui, le concept de monnaie numérique de la banque centrale a gagné en popularité au sein des institutions de pouvoir américaines. Il s’agirait d’une monnaie programmable contrôlée par le gouvernement, qui peut être aisément transformée en outil de surveillance. L’élu pense que le gouvernement fédéral cherche à maintenir et à étendre le contrôle financier auquel il s’est habitué grâce à cette monnaie.

Le membre du congrès soutient aussi que le Digital Dollar Project a connu des changements majeurs. Il y aurait eu des modifications dans la manière dont il sera utilisé, notamment après la publication de la deuxième version de son livre blanc à la mi-janvier. C’est ce qui aurait d’ailleurs incité l’élu du Minnesota à présenter le CBDC Anti-Surveillance Act le 22 février passé.

Emmer appelle les États-Unis à revenir sur ses idéaux culturels

D’après Emmer, l’économie de propriété qu’offre la blockchain représente un danger pour de nombreux bureaucrates de Washington. Cette technologie ne les arrange pas, car elle décentralise le pouvoir économique des institutions établies et le place entre les mains de la population.

Cependant, le pouvoir en place a fait un effort pour rassurer les citoyens. La Réserve fédérale avait souligné dans l’une de ces déclarations que la création du CBDC avait un but de « large soutien public et intergouvernemental ». Néanmoins, Emmer et beaucoup d’autres s’inquiètent des risques qui pourraient survenir.

Selon M. Emmer, les cryptomonnaies décentralisées peuvent aider à résoudre les problèmes du système monétaire américain. C’est un moyen de rétablir bon nombre des principes qui ont fait des États-Unis une puissance économique au XXe siècle. Ceux-ci sont notamment le libre-échange, la protection de la vie privée et la souveraineté individuelle.

Retrouvez l’actu crypto, blockchain, web3 au quotidien dans notre section “Actualités”.

Il a déclaré que les États-Unis allaient à l’encontre de ces idéaux, rien qu’en testant les CBDC

Emmer soutient fermement qu’il n’y a rien de plus risqué que de créer une CBDC qui ne soit pas ouverte, sans licence et privée. Pour lui, aucun sentiment  d’urgence ne peut justifier une telle décision.

Eddy

Eddy

Community manager crypto à la base, Eddy s'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager son expérience et de faire connaître un domaine qui le passionne, il a rejoint l'équipe de rédacteurs InvestX

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.