Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
Credit Suisse au bord de la faillite : que se passe-t-il ?
Copié

Credit Suisse au bord de la faillite : que se passe-t-il ?

C’est un cas qui fait actuellement trembler le secteur bancaire mondial. Le géant Credit Suisse fait face à une situation qui devient critique et qui risquerait de s’empirer dans les prochains jours voire mener la banque vers une faillite.

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 05/10/2022 à 14:24

credit suisse faillite

On se souvient probablement tous de la crise économique de 2008 qui avait décimé le secteur financier. Le scénario catastrophe avait vu une institution telle que Lehman Brothers tomber en emportant 600 milliards de dollars d’actifs dans sa chute

L’année 2022 se montre coriace dans plusieurs secteurs et les banques ne font pas exception. Que ce soit pour le Credit Suisse, mais également d’autres desquelles on parle moins comme la Deutsche Bank

Mise en contexte de la situation de Credit Suisse

Credit Suisse est l’une des banques les plus importantes au monde avec une quantité colossale de capitaux gérés. Au premier trimestre 2021, le Credit Suisse avait 1500 milliards d’actifs financiers gérés dans sa structure. 

Le groupe helvétique vit une situation compliquée en 2022 mais qui n’est pas nouvelle. En effet, le cours de son action est en perte de vitesse depuis l’année 2007.

En comparaison au pic connu en avril 2007, l’action a perdu 95% de sa valeur. Et depuis février 2021, -70% de valeur. 

action credit suisse
Source : Tradingview

Le Credit Suisse montre donc déjà une certaine fébrilité quant au cours de son action. Mais ce qui inquiète vraiment les investisseurs est un autre indicateur. 

Credit Suisse face à un Credit Default Swap (CDS) en nette hausse

Les rumeurs actuelles de la faillite prochaine de Credit Suisse concernent la hausse des swaps sur défaillance de crédit (Credit Default Swap – CDS). Cet indicateur est primordial dans le secteur financier et témoigne de la solvabilité d’une entité. 

Voici une explication concrète de ce qu’est le CDS – Credit Default Swap :

Imaginons une situation entre un prêteur et un emprunteur. Le premier prête une somme au deuxième. Pour couvrir son risque de ne pas être remboursé, le prêteur peut souscrire une “assurance” auprès d’un acteur tierce qui va prendre en charge le risque et dédommager le prêteur en cas de défaut de paiement de l’emprunteur. 

Le CDS est donc la “prime à payer” par le créancier à la structure tierce qui sécurise le prêt. Si cette prime augmente, c’est parce que le niveau de confiance envers l’emprunteur diminue et que le risque estimé qu’il ne rembourse pas augmente.

Dans la situation actuelle, le CDS de Credit Suisse est en très forte augmentation et s’est vu multiplié par 5 depuis le début de l’année 2022. 

C’est ce qui inquiète majoritairement les investisseurs car cela signifie que la solvabilité de la banque helvétique commence à être sérieusement remise en question.

La réaction et les solutions de Ulrich Koerner, PDG de Credit Suisse

Les rumeurs s’affolent à propos de l’avenir proche de Credit Suisse, une situation qui n’est pas sans rappeler celle qu’a vécu Lehman Brother en 2008. De nombreux experts comparent l’avancée des événements et y voient de nombreuses similitudes. 

Le PDG actuel de Credit Suisse, Ulrich Koerner, a tenté de rassurer ses employés en leur envoyant une note. 

Il y explique qu’il vaut mieux garder la tête froide et se tenir à l’écart de ce que racontent les médias. Pour lui, de nombreuses déclarations sont inexactes. Il ajoute : 

“J’espère que vous ne confondez pas la performance quotidienne de notre cours en bourse avec la solide base de capital et la position de liquidité de la banque “

Ulrich Koerner

Des déclarations qui peuvent surprendre quand on sait que les dirigeants de Lehman Brothers avaient également essayé de nier les signaux du marché en disant que ce n’était pas la réalité. La suite est pourtant celle qu’on leur connaît. 

Dans sa note, Koerner a ajouté qu’il tiendrait les employés informés de la situation régulièrement jusqu’au 27 octobre, date à laquelle il annoncera un nouveau “plan stratégique”.

La question est double : quel sera ce nouveau plan ? Et surtout, est-ce que le Credit Suisse aura le temps de le mettre à exécution ?

Quel est l’impact potentiel de cette situation sur les crypto-monnaies ?

Dans un tel contexte, il est évidemment légitime de se demander ce qu’il va se passer pour les cryptos et ce marché financier alternatif. 

Une première réflexion à se faire est que finalement, c’était la raison même de la naissance du Bitcoin : se détourner d’un système bancaire bancal et vieillissant

Le marché de la crypto est aussi en crise en 2022 depuis le mois de mai, mais les choses ne s’emballent pas et le Bitcoin semble avoir trouvé un support stable à 20 000$ actuellement. 

Même s’il peut être facile de se dire qu’il vaut mieux investir dans la crypto et se préserver des krachs bancaires, il vaut mieux rester prudent sur les actifs numériques quand même. 

Les blockchains aussi ont déjà montré des faiblesses et fait perdre de l’argent aux investisseurs. On peut citer la chute de Terra ou la faillite récente de Celsius. 

Cependant, le marché des cryptos évolue et se renforce tandis que le marché des banques n’évolue plus et s’affaiblit.

Si Credit Suisse et d’autres banques venaient à faire faillite, cela pourrait avoir un impact très positif sur la crypto et la légitimité que lui accorde l’opinion publique. 

Quel que soit le cas de figure, il vaut toujours mieux se préserver des risques en le diversifiant. S’il ne faut pas tout miser sur la crypto, il peut être opportun d’y mettre un pied.

Abonnez-vous et recevez l'actualité crypto chaque semaine !

* Champ requis

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.