Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
FTX : un document juridique soulève une gestion catastrophique
Copié

FTX : un document juridique soulève une gestion catastrophique

Un document juridique vient d’être ajouté au dossier de faillite de FTX. Il a été rédigé par le nouveau CEO John Ray et les révélations qu’il fait sont à peine croyables.

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 17/11/2022 à 21:17

ftx gestion ohn ray

Une gestion désastreuse de FTX par Sam Bankman-Fried

Ce 17 novembre, John Ray, nouveau CEO de FTX en charge de la faillite de la plateforme d’échange, a publié un document dans le dossier de faillite de l’exchange. Pour rappel, FTX est placé sous Chapitre 11 de la loi américaine des faillites depuis le 11 novembre. 

Sam Bankman-Fried, fondateur et CEO de FTX jusque-là, a démissionné et n’occupe officiellement plus aucun poste au sein de la boîte.

Ce qui frappe d’abord, c’est la stupéfaction que partage le nouveau CEO à propos des comptes de la situation de l’entreprise. Au début du document, il écrit : 

Jamais, au cours de ma carrière, je n’ai vu un tel échec des contrôles de l’entreprise et une telle absence de confiance de contrôles d’entreprise et une absence aussi complète d’informations financières fiables qu’ici.

John Ray – Page 2 de “DECLARATION OF JOHN J. RAY III IN SUPPORT OF CHAPTER 11 PETITIONS AND FIRST DAY PLEADINGS”

Pour rappel, John Ray a plus de 40 ans d’expérience dans le milieu de la restructuration de sociétés en faillite et il a notamment géré des cas comme la faillite d’Enron (23 milliards de dollars). 

Les comptes et les fonds des clients en absence de sécurité

Ça peut paraître incroyable voire inimaginable, mais SBF semble avoir géré les comptes de son entreprise moins bien que l’épicier du village. Malgré son statut de 2ème plateforme d’échange crypto au monde, la rigueur n’était pas de mise dans la gestion comptable. 

En effet, il semblerait que FTX ne tenait pas de comptabilité à proprement parler et n’avait pas de livres de comptes. Le rapport du nouveau CEO met par exemple en lumière le fait que : 

« (…) L’utilisation d’un compte de messagerie de groupe non sécurisé en tant qu’utilisateur principal pour accéder à des clés privées confidentielles et à des données extrêmement sensibles pour le FTX Group.”

John Ray – Page 22 et 23 de “DECLARATION OF JOHN J. RAY III IN SUPPORT OF CHAPTER 11 PETITIONS AND FIRST DAY PLEADINGS”

Ce genre de pratique montre la négligence énorme dont ont fait preuve les dirigeants de FTX par rapport aux responsabilités qu’ils avaient. 

Des déclarations criminelles s’ajoutent au tableau

Ce document est un vrai torrent de déclarations accablantes pour SBF et ses équipes. Il est clair que toutes ces allégations sont déjà incriminantes car il y a eu une vraie négligence qui mettait en danger les fonds des utilisateurs

Cependant, le document montre aussi des éléments d’une autre envergure et différents d’une gestion bancale au sein de l’entreprise. 

En effet, un paragraphe du document de John Ray interpelle : 

Aux Bahamas, je crois savoir que les fonds de l’entreprise FTX Group ont été utilisés pour acheter des maisons et autres biens personnels pour les employés et les conseillers.

John Ray – Page 22 de “DECLARATION OF JOHN J. RAY III IN SUPPORT OF CHAPTER 11 PETITIONS AND FIRST DAY PLEADINGS”

C’est donc une confirmation des rumeurs qui étaient déjà en place à propos du fait que SBF se servait des fonds des utilisateurs pour financer des projets externes à FTX Group. Jusqu’ici, les rumeurs mentionnaient un soutien financier à Alameda Research ou d’autres de ses sociétés, mais pas à l’achat de bien immobiliers personnels.

On comprend désormais que FTX était un château de cartes qui pouvait s’effondrer à n’importe quel moment et qu’il ne s’agit pas ici d’une “malchance” causée par un sentiment de panique du marché. 

Il est à peine croyable que toutes ces informations concernent une entreprise qui faisait transiter des milliards de dollars quotidiennement

L’affaire FTX n’a certainement pas fini de faire parler. Les dirigeants seront certainement jugés pour ces faits et probablement emprisonnés. 

Source :DECLARATION OF JOHN J. RAY III IN SUPPORT OF CHAPTER 11 PETITIONS AND FIRST DAY PLEADINGS

Abonnez-vous et recevez l'actualité crypto chaque semaine !

* Champ requis

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.