Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
Exchanges
chevron
SBF face à la justice pour fraude et manipulation (Jour 6 du procès)
Copié

SBF face à la justice pour fraude et manipulation (Jour 6 du procès)

Le procès de Sam Bankman-Fried (SBF), fondateur de l'exchange crypto FTX, se poursuit devant le tribunal fédéral de New York. SBF est aujourd'hui accusé de fraude, de manipulation de marché et de violation des règles de la SEC. La communauté crypto considère le procès SBF comme un des plus importants pour l’industrie des cryptomonnaies. Cette dernière fait face à une pression croissante des autorités régulatrices.

Écrit par : Ariela

timer

Mis à jour le 12/10/2023 à 20:49 par user

proces sbf

Les témoins à charge accablent SBF de leurs révélations 

Le sixième jour du procès de SBF a été marqué par les témoignages de deux anciens collaborateurs de SBF. Ces derniers dénoncent les pratiques douteuses et illégales de l’ancien PDG de FTX

Selon Gary Wang, ancien directeur technique de FTX, SBF aurait accordé un traitement de faveur à Alameda Research en lui donnant accès à des informations privilégiées et à des liquidités supplémentaires. Wang soutient également que le fonds d’assurance de FTX, censé protéger les clients en cas de pertes, était en réalité un leurre. Il va même jusqu’à dire que SBF avait dissimulé les pertes et les risques aux clients ainsi qu’aux investisseurs crypto. 

Caroline Ellison, ancienne responsable marketing de FTX, a corroboré les dires de Wang.

“SBF avait manipulé les cours des cryptomonnaies sur FTX en utilisant des bots et des comptes fictifs”

Ellison accuse également SBF d’avoir violé les règles de la SEC en offrant des produits dérivés non autorisés aux clients américains. Plus concrètement, l’ancien PDG de FTX ne respectait pas les exigences en matière d’enregistrement et de transparence. 

Les coulisses de la chute de FTX : nouveau témoignage d’Ellison

Ellison a également affirmé que Genesis avait exigé le remboursement de 400 millions de dollars, mais qu’Alameda ne disposait pas des fonds nécessaires. SBF aurait alors suggéré d’utiliser l’argent des clients de FTX pour combler cette lacune. En juin 2022, il est apparu qu’FTX avait un déficit de 10 milliards de dollars entre les dépôts des clients et ce qu’ils pouvaient retirer réellement.

Elle a également révélé qu’Alameda avait retiré tous les tokens BRZ de FTX pour rembourser des prêts, craignant que le retrait massif des clients ne révèle cette vulnérabilité. En tout, Alameda avait puisé 5 milliards de dollars dans les coffres de FTX pour ses propres besoins. Son témoignage a également confirmé la volonté de SBF de ne pas conserver de traces des conversations internes.

« Il nous a dit de ne pas laisser les choses par écrit, de tenir les conversations sensibles sur Signal, ou en personne, ou pas du tout. »

Caroline Ellison

De plus, Ellison a allégué que FTX avait versé un pot-de-vin à des officiels chinois pour débloquer des fonds, suscitant des objections des avocats de SBF en raison d’accords passés avec les Bahamas.

Enfin, Caroline Ellison a révélé les projets de SBF, notamment l’acquisition de Snapchat et l’achat d’obligations du gouvernement japonais. Le procès a également abordé le tweet du PDG de Binance, qui a contribué à semer la panique parmi les investisseurs détenant des tokens FTT. Caroline Ellison a exposé les graves conséquences qui pèsent sur elle, avec une peine maximale de 110 ans de prison et l’obligation de dédommager les victimes de ses crimes.

La défense de SBF tente de sauver sa réputation et son projet 

La défense de SBF a tenté de discréditer les témoins à charge en les présentant comme des employés mécontents et malhonnêtes, qui cherchaient à se venger ou à profiter du procès. D’après l’avocat de SBF, Wang et Ellison avaient quitté FTX dans des conditions conflictuelles. Ils avaient signé des accords de confidentialité qu’ils avaient ensuite violés. L’avocat a également mis en doute la crédibilité et la compétence des témoins, en leur posant des questions techniques auxquelles ils n’ont pas su répondre. 

La défense de SBF a également minimisé le rôle du milliardaire déchu dans la chute de FTX. Selon ses avocats, il n’était pas le seul décideur chez FTX. Il aurait même agi de bonne foi et dans l’intérêt des clients. L’avocat a soutenu que SBF avait été victime d’une campagne de dénigrement orchestrée par ses concurrents, qui voulaient l’éliminer du marché. L’avocat a également invoqué le caractère innovant et disruptif des cryptomonnaies, qui nécessitait une adaptation des règles existantes. 

Les réactions du jury, du juge et du public ont été mitigées face aux arguments des deux parties. Certains ont été impressionnés par les éléments à charge contre SBF, qui semblaient montrer une volonté délibérée de tromper et d’abuser les clients. D’autres ont été sensibles aux éléments à décharge pour SBF, qui semblaient témoigner d’une vision ambitieuse et audacieuse pour les cryptomonnaies. Affaire à suivre… 

Ariela

Ariela

Ariela est l'une des rédactrices principales des actualités partagées quotidiennement sur InvestX. Forte d'une expérience de 8 ans dans la rédaction, elle écrit des articles sur les sujets qui marquent le marché crypto chaque jour

AVIS DE NON RESPONSABILITÉ
Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.