Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
Résumé de l’interview de SBF (FTX) au Dealbook (NY Times)
Copié

Résumé de l’interview de SBF (FTX) au Dealbook (NY Times)

Ce 30 novembre avait lieu la, très contestée, interview de Sam Bankman-Fried à l’événement annuel Dealbook organisé par le New-York Times. Retour sur les déclarations de l’ancien CEO de FTX, en faillite depuis 3 semaines.

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 01/12/2022 à 18:00

sbf dealbook

Mise en contexte d’une participation controversée de SBF au Dealbook Summit

L’événement a suscité questionnements et indignation de la part d’une communauté restée dans l’incompréhension. Quelques semaines après l’effondrement de sa plateforme d’échange, l’ancien CEO de FTX Sam bankman-Fried avait confirmé sa participation à l’événement Dealbook Summit. 

Cette conférence annuelle est organisée par le média New-York Times et réunit des orateurs de tous horizons. SBF, qui avait été programmé avant la chute de FTX, a maintenu sa participation à la surprise générale. 

Beaucoup se sont indignés, voyant ça comme une provocation de la part d’un homme qui a volé des milliers de personnes. Depuis la faillite de l’exchange, de nombreuses rumeurs mettent en lumière les agissements de SBF. 

Notamment, le nouveau CEO John Ray avait fait des déclarations au sujet du désastre qu’il découvrait en essayant de mettre de l’ordre dans la société. 

Pour de nombreuses personnes, il n’y a aucun doute sur la culpabilité de SBF dans la faillite de FTX. Il serait à l’origine de mouvements frauduleux entre ses différentes sociétés, comme Alameda Research qu’il a essayé de sauver avec des fonds de FTX. 

Il aurait ainsi utilisé les liquidités des utilisateurs pour des investissements externes, mettant à mal la trésorerie de FTX qui ne possédait plus l’argent de ses clients. Encore plus accablant, SBF et les dirigeants de FTX auraient utilisé l’argent des utilisateurs pour financer des achats privés comme des maisons. 

Si pour l’heure, toutes ces idées sont toujours des rumeurs, la communauté ne comprend pas que SBF s’offre le luxe d’une interview à l’heure où il devrait être jugé et emprisonné

C’est donc ce mercredi 30 novembre que se tenait la conférence Dealbook Summit et, comme attendu, SBF a fait son apparition pour donner une interview. Comme prédit également, il était en visio-conférence et non physiquement présent. 

Depuis son domicile aux Bahamas, il a répondu aux questions d’Andrew Ross Sorkin pendant plus d’une heure

Les avis sont partagés sur son intervention. Certains se laissent croire ce que SBF a déclaré tout au long, d’autres ont le sentiment d’avoir écouté un mensonge d’une heure quart.

Sam Bankman-Fried parle de la gestion des risques

Ce qui ressort de cette interview, c’est que Sam Bankman-Fried admet avoir fauté et échoué dans sa mission. Il mentionne “un échec massif de supervision de ma part”. 

S’il fait aveu d’une gestion hasardeuse, il dément toute activité illégale ou incriminente quant aux liquidités de FTX. 

« Il est clair que je n’ai pas fait du bon travail à cet égard. Je n’ai jamais essayé de frauder qui que ce soit. »

Sam Bankman-Fried 

Il explique qu’il a échoué sur la partie gestion des risques, et les risques de conflit d’intérêts. Il se défend en expliquant que personne n’était chargé de ces aspects au sein de FTX, ou plutôt qu’aucune structure centrale gérait les risques pour tous les pays dans lesquels était présent FTX. 

Il dit : “Le problème est qu’il y avait trop de conseils – de FTX Japon, Singapour, Europe, etc. En conséquence, il n’y avait pas d’entité unique pour superviser la gestion globale des risques de la SBF.” 

Le cas d’Alameda Research

Lorsqu’il est interrogé à propos du lien étroit entre Alameda Research et FTX, SBF se ferme et se tient à l’écart de la société d’investissement.  

« Je ne dirigeais pas Alameda, je ne sais pas exactement ce qui se passait. J’étais nerveux à cause du conflit d’intérêt lié au fait d’être trop impliqué ».

Sam Bankman-Fried

Il a déclaré que la spirale des pertes chez Alameda Research, la société sœur de FTX qu’il contrôlait également, a laissé la société de trading avec une position de marge importante chez FTX – ce qui signifie essentiellement que la bourse de crypto-monnaies prêtait à Alameda d’importantes sommes d’argent.

FTX US est solvable et pourrait rembourser les clients

Lorsque FTX déclarait faillite le 11 novembre et déposait le bilan pour toutes les sociétés soeurs de l’entité, un élément a frappé la communauté. 

Quelques jours auparavant, SBF avait tweeté en expliquant que FTX US n’était pas mis en cause dans les problèmes de FTX et que l’entité américaine était parfaitement solvable. 

L’ancien CEO de FTX est revenu sur cette déclaration lors de son interview et maintient son avis et sa déclaration. 

Il réitère ses affirmations en disant que FTX US est tout à fait solvable et pourrait commencer les retraits dès aujourd’hui.

SBF passe aux aveux sur les investissements privés et ses finances personnelles

Ce qui ressort de cette interview, c’est l’attitude de Sam qui veut se montrer comme honnête et transparent sur ce qu’il a fait et ce qu’il sait.

Il avoue les erreurs de gestion de risque et de mauvaises décisions, mais dément tout à fait les actes répréhensibles qui lui sont assignés. 

« Je n’ai jamais essayé de commettre une fraude. »

Sam Bankman-Fried

Il précise ensuite qu’il n’a commis aucune escroquerie ou décision favorisant son enrichissement personnel en utilisant frauduleusement les fonds des clients de FTX. 

Le jeune fondateur faisait partie des fortunes mondiales avant la chute de FTX avec un capital personnel estimé à 26 milliards de dollars

Lors de son interview, il déclare qu’il ne possède plus que 100 000 dollars sur son compte en banque

Au sujet des maisons achetées, pour ses parents ou pour les employés, il déclare : 

« Je ne connais pas les détails de la maison de mes parents. Je sais que ce n’était pas destiné à être leur propriété à long terme. Il était destiné à être la propriété de l’entreprise. Quand on regarde le reste, il y a eu beaucoup d’achats immobiliers aux Bahamas. La raison en est que nous avions une centaine – essentiellement 100 employés de la Silicon Valley venus ici pour travailler pour FTX. Vous savez, nous essayions d’encourager cela et, vous savez, de nous assurer qu’ils avaient un moyen facile de trouver une vie confortable qu’ils seraient prêts à déménager et à aider à développer le produit. »

Sam Bankman-Fried

Sources : Interview intégrale de SBF sur Youtube | Retranscription complète de l’interview

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.

Rejoignez un Telegram qui vous apporte de la valeur

Tous les secrets de la réussite, toutes les infos en temps réel, des formations gratuites, etc.
REJOIGNEZ ICI
close-link