Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
4 plus gros crimes liés à la cryptomonnaie en 2023 aux Etats-Unis
Copié

4 plus gros crimes liés à la cryptomonnaie en 2023 aux Etats-Unis

Le Service des impôts internes des États-Unis (IRS) et l'unité d'enquête criminelle intensifie leur lutte contre les crimes financiers liés aux cryptomonnaies. En 2023, ils ont listé quatre enquêtes majeures qui ont fait les gros titres cette année. Qui sont à l'origine de ces crimes et escroqueries cryptos ? Décryptage dans cet article.

Écrit par : Léa

timer

Mis à jour le 13/12/2023 à 15:26 par Léa

crypto crime irs

L’IRS répertorie les crimes financiers liés à la cryptomonnaie les plus importants de 2023

L’unité d’enquête criminelle de l’Internal Revenue Service (IRS) des États-Unis L’Internal Revenue Service (IRS) des États-Unis a mis en avant quatre affaires importantes liées à la cryptomonnaie dans ses principales enquêtes de 2023. Les coupables de ces affaires de grande envergure impliquent des barons de la crypto :

  • James Zhong, pour l’affaire du marché Silk Road ;
  • Karl Sebastian Greenwood de l’escroquerie OneCoin ;
  • Bruno Block du protocole Oyster ;
  • Ian Freeman, pour blanchiment d’argent en Bitcoin.

L’unité de l’IRS américaine a déclaré dans un communiqué qu’il y avait eu quatre cas importants en 2023 impliquant la saisie de cryptomonnaie, des pratiques frauduleuses, du blanchiment d’argent et d’autres stratagèmes.

James Zhong, le hacker de Silk Road

L’affaire James Zhong est l’une des affaires pénales les plus anciennes répertoriées par l’IRS. Zhong est un hacker, il a volé plus de 50 000 Bitcoins sur le marché en ligne Silk Road.

En novembre 2021, les forces de l’ordre ont saisi plus de 50 676 Bitcoins, alors évalués à plus de 3,36 milliards de dollars chez Zhong. Cette saisie est restée la deuxième plus importante saisie financière de l’histoire du Département de la Justice des États-Unis.

Zhong a plaidé coupable en novembre 2022 d’avoir illégalement obtenu plus de 50 000 Bitcoins de Silk Road en 2012, en utilisant un système sophistiqué pour tromper le système de traitement des retraits de Silk Road. Il a réussi à masquer son identité et à échapper à la détection pendant près de dix ans, vivant un style de vie luxueux et utilisant des outils tels que des mixeurs de cryptomonnaies pour dissimuler l’origine des Bitcoins qu’il dépensait.

La méthode de Zhong pour le vol impliquait la création de plusieurs comptes sur Silk Road, effectuant plus de 140 transactions en succession rapide pour tromper le système de paiement de Silk Road et transférer les Bitcoins dans ses comptes. Il a ensuite utilisé une série de transactions complexes pour masquer son identité et l’origine des Bitcoins. Près de cinq ans après le vol, Zhong a également reçu un montant équivalent de Bitcoin Cash à la suite d’un fork de la blockchain Bitcoin, augmentant ainsi ses actifs illégalement obtenus.

Lors de son arrestation, il a coopéré avec les enquêteurs, a renoncé à tous ses Bitcoins et a plaidé coupable d’un chef d’accusation de fraude par fil. En 2023, il a été condamné à un an et un jour de prison.

Karl Sebastian Greenwood, l’affaire OneCoin

Karl Sebastian Greenwood est co-fondateur de OneCoin, l’une des plus grandes escroqueries de cryptomonnaies. Greenwood et sa co-conspiratrice, Ruja Ignatova, également connue sous le nom de “Cryptoqueen” ont trompé les investisseurs en leur faisant croire que OneCoin serait le “tueur de Bitcoin”. Cependant en réalité, les OneCoins étaient complètement sans valeur.

Les représentants de OneCoin ont menti sur la manière dont la valeur de la cryptomonnaie était déterminée, prétendant qu’elle était basée sur l’offre et la demande du marché. Alors qu’en réalité, OneCoin fixait arbitrairement la valeur de la pièce. De plus, ils ont menti aux investisseurs sur l’utilité des tokens inclus dans les packages de trading, affirmant qu’ils pouvaient être utilisés pour sécuriser des positions dans les “mines” de OneCoin, alors qu’il n’y avait ni mines ni ordinateurs pour miner OneCoin.

Greenwood a plaidé coupable aux accusations de fraude et de blanchiment d’argent en décembre 2022. Il a été reconnu coupable de promouvoir OneCoin comme une opportunité d’investissement “inratable” en utilisant la notoriété de Bitcoin pour convaincre les investisseurs.

Karl Sebastian Greenwood a été condamné à 20 ans de prison. La co-fondatrice de One Coin est toujours en fuite et a été ajoutée à la liste des dix fugitifs les plus recherchés par le FBI en juin 2022.

Amir Bruno Elmaani ou “Bruno Block” du protocole Oyster

Amir Bruno Elmaani, alias “Bruno Block”, est le créateur de la cryptomonnaie Oyster Pearl. Il a été condamné à quatre ans de prison pour des infractions fiscales relatives aux tokens Pearl.

En 2017, Elmaani a commencé à promouvoir en ligne une nouvelle cryptomonnaie connue sous le nom de tokens Pearl. Il avait prévu de développer une plateforme de stockage de données en ligne, appelée Oyster Protocol, qui permettrait aux utilisateurs d’acheter du stockage de données en ligne avec des tokens Pearl. Cependant, au lieu d’utiliser son vrai nom, Elmaani opérait presque exclusivement en ligne sous son pseudonyme Bruno Block.

Elmaani a orchestré un “rug pull” en octobre 2018. Il a utilisé son accès à la technologie blockchain pour créer de nouveaux tokens, qu’il a ensuite vendus à son propre profit. Ce qui a provoqué une chute du prix des tokens Pearl et leur retrait de la principale bourse où ils étaient échangés. À cause de cela, les investisseurs ont perdu beaucoup d’argent.

En relation avec son plaidoyer de culpabilité, Elmaani a admis qu’il n’avait pas payé d’impôt sur certains profits de cryptomonnaie. Il a accepté qu’il avait causé une perte fiscale de plus de 5,5 millions de dollars. Il a également été impliqué dans des activités telles que la détention de lingots d’or dans un coffre-fort sur un yacht qu’il possédait et l’utilisation de grandes quantités d’espèces pour payer des dépenses personnelles.

Après avoir plaidé coupable, Elmaani a écopé de trois ans de prison et à des amendes pour non-déclaration de revenu.

Ian Freeman, l’arnaqueur de Kiosques Bitcoin

Ian Freeman a été condamné à huit ans de prison pour avoir exploité un système de blanchiment d’argent avec Bitcoin, selon le rapport de l’IRS. Il a blanchi plus de 10 millions de dollars issus d’escroqueries en ligne et n’a pas payé ses impôts de 2016 à 2019.

Freeman, un résident du New Hampshire, a contourné les exigences légales en n’enregistrant pas son entreprise de Bitcoin et en désactivant les fonctionnalités de vérification des clients sur ses kiosques Bitcoin. Il a également incité ses clients à mentir aux institutions financières sur l’origine de leurs dépôts, présentés comme des dons d’église.

télécharger appli investx banniere appli investx telecharge
Léa

Léa

Léa fait partie de l'équipe InvestX qui accompagne les membres dans leur formation. C'est aussi une passionnée de crypto qui suit le marché au plus près. Pour le site InvestX.fr, elle rédige des articles pour aider les lecteurs a décrypter l'actualité et ce qu'il passe jour après jour dans le monde des blockchains.

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.