Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
Crypto : La France ajuste sa régulation avec MiCA
Copié

Crypto : La France ajuste sa régulation avec MiCA

Face à l'évolution rapide du secteur des cryptomonnaies et à l'émergence de nouvelles directives au sein de l'Union européenne, la France s'engage résolument à moderniser sa réglementation pour les actifs numériques. Dans cette optique, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) annonce des ajustements significatifs visant à harmoniser la législation française avec la réglementation Markets in Crypto-Assets (MiCA) de l'UE. Ces changements, qui entreront en vigueur le 1er janvier 2024, témoignent de l'engagement de la France à créer un environnement réglementaire robuste et transparent pour les entreprises crypto.

Écrit par : Ariela

timer

Mis à jour le 10/08/2023 à 18:02 par user

france mica

La France adopte la norme MiCA pour réguler les cryptomonnaies

Dans une démarche résolument tournée vers la modernisation de la réglementation des cryptomonnaies, la France s’engage à se conformer aux directives européennes. La preuve, elle intègre définitivement et officiellement la réglementation Markets in Crypto-Assets (ou règlements MiCA).

Annoncée par l’AMF le 10 août, cette nouvelle approche marque une avancée majeure dans l’alignement des réglementations nationales sur les normes européennes. L’objectif est de créer un cadre réglementaire harmonisé pour les entreprises opérant dans le secteur des actifs numériques.

L’adoption du règlement MiCA par la France revêt une importance capitale dans le contexte de l’évolution dynamique de l’écosystème des cryptomonnaies en Europe. En conformité avec les directives énoncées dans la loi MiCA, la France cherche en effet à établir une surveillance plus rigoureuse des activités crypto. Mais pas seulement ! Cette démarche vise aussi (et surtout) à favoriser un environnement propice à l’innovation responsable.

Adopté en avril 2023, le règlement MiCA constitue une réponse proactive aux enjeux et aux défis émergents dans le domaine des actifs numériques.

Vers un cadre crypto renforcé en France ?

La récente annonce de l’AMF concernant les modifications des exigences d’enregistrement pour les entreprises crypto marque une étape cruciale dans le renforcement du cadre réglementaire français. Ces changements, qui entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2024, démontrent en réalité l’engagement de la France à créer un environnement financier numérique plus sûr et transparent aussi bien pour les investisseurs crypto que pour les utilisateurs.

Parmi les éléments clés de cette évolution figurent :

  • la mise en place de mécanismes de gestion des conflits d’intérêts,
  • des obligations d’information plus approfondies à l’égard des clients,
  • des mesures strictes de séparation des actifs des clients et des plateformes.

S’ajoute à ceux-là l’interdiction d’utiliser les avoirs des clients sans leur consentement exprès. Cette nouvelle directive souligne l’importance accordée à la protection des droits et à la confidentialité des utilisateurs.

Autre aspect remarquable des récents ajustements du règlement MiCA : la période de transition accordée aux entreprises déjà enregistrées avant le 1er janvier 2024. Cette approche progressive vise à assurer une adaptation en douceur aux nouvelles exigences réglementaires. En même temps, cela garantit la stabilité et la continuité des activités dans le secteur des actifs numériques en France.

Ariela

Ariela

Ariela est l'une des rédactrices principales des actualités partagées quotidiennement sur InvestX. Forte d'une expérience de 8 ans dans la rédaction, elle écrit des articles sur les sujets qui marquent le marché crypto chaque jour

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.