Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Guides Cryptomonnaies
chevron
Cryptomonnaies
chevron
Qu’est-ce que l’USDC ? Définition, fonctionnement, achat 2022
Copié

Qu’est-ce que l’USDC ? Définition, fonctionnement, achat 2022

L’USDC (USD Coin) appartient à la catégorie des stablecoins. Sa valeur, sauf fluctuations exceptionnelles, se veut donc alignée sur celle du dollar. Ce guide a été conçu pour vous éclairer sur l’USDC. Vous allez également découvrir comment il fonctionne, comment l’acheter, et les différences qui subsistent entre cette variante et ses concurrents : l’USDT, l’un des pionniers, mais aussi le BUSD. Cela nous offre l’occasion de comparer les systèmes d’audit qui régissent les différents stablecoins.

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 01/11/2022 à 23:20

usdc

Qu’est-ce que l’USDC ?

L’USDC est une cryptomonnaie (certains diraient un jeton, puisqu’elle n’a pas sa propre blockchain) qui s’avère bien moins volatile que les devises virtuelles traditionnelles, et pour cause : son cours doit correspondre à celui du dollar américain.

Lancée en 2018 seulement, son succès ne s’est pas fait attendre. Dans la  catégorie des stablecoins, c’est la crypto qui a la plus grosse capitalisation après l’USDT de Tether.

La société CENTRE, par la collaboration de Circle et Coinbase, propose un projet plus ou moins différent de celui qui régit l’USDT. L’idée principale reste la même : se rapprocher d’une devise régalienne et en mimer les fluctuations.

Une devise régalienne est une devise qui est régie par un État. C’est ce que nous appelons aussi monnaie fiat.

Là où l’USDC se démarque particulièrement, c’est au regard de son système d’attestation et d’audit. Selon Circle, la transparence et la sécurité sont apparues comme primordiales dès la mise en route de la crypto. 

Voyons justement en quoi consiste la vérification de la valeur d’un stablecoin.

Comment la valeur de l’USDC est-elle garantie ? Qui contrôle son fonctionnement ?

Comme tous les stablecoins, l’USDC est adossé à une valeur tierce et suit son cours, comme nous l’avons vu. Dans le cas de l’USDC, c’est le dollar américain. 

Pour pouvoir suivre les fluctuations du cours du dollar américain, l’USDC doit respecter un principe de parité.

La parité, c’est-à-dire que la société émettrice du stablecoin, doit avoir toujours une valeur un pour un entre son stablecoin et une réserve de dollars. Par exemple, si 40 millions de tokens USDC sont en circulation, la société CENTRE doit avoir 40 millions de dollars en banque.

Puisque l’USDC n’est pas liée directement à une blockchain, son authenticité est garantie d’une autre manière. On peut parler d’un double système de vérification :

  • Une fois par mois, la réserve financière de CENTRE (le consortium assurant la gestion de la crypto USDC, donc) fait l’objet d’une vérification. Afin d’assurer une sorte de « séparation des pouvoirs », c’est une firme indépendante (Grant Thorton) qui assure ce contrôle mensuel. Il ne s’agit pas en soi d’un audit, mais d’une attestation. Périodiquement, douze fois par an, les usagers peuvent vérifier la santé financière du consortium en consultant les documents publiés par Circle. 
  • À cette validation s’ajoute un audit, cette fois, mais sur une base annuelle. En l’occurrence, ce sont des firmes américaines publiques, sous la supervision de la SEC (Security and exchange communication), qui s’appliquent à la tâche. Chaque audit est mis en ligne par Circle, et consultable depuis n’importe où.

Un partenariat solide avec Coinbase, notamment, vient renforcer ce système de confiance. Avec autant de garde-fous et de précautions, il est très peu probable que les détenteurs de ce stablecoin soient soudainement confronté à une mauvaise surprise.

D’ailleurs, lorsqu’on analyse l’évolution de son cours, on constate que l’USDC a toujours tenu ses promesses : les divergences avec l’US Dollar, dont il se veut l’équivalent, sont négligeables.

Pour toutes ces raisons, l’USDC est souvent valorisé dans le domaine commercial et entrepreneurial. Il ne s’agit pas d’une monnaie de trading. La considérer comme un « jeton » est donc particulièrement pertinent. 

Comment acheter de l’USDC ?

Puisque l’USDC n’a pas sa place en spéculation, en faire l’acquisition via un broker n’est pas cohérent. Il s’agit de passer par une plateforme exchange (exchange). 

Il est notamment possible d’opérer des transactions via Binance, Coinbase exchange, Kraken, FTX, etc. Ces stablecoins s’achètent de la même manière qu’un autre token et vous n’aurez aucune difficulté à vous en procurer.

Vous pourrez également participer à des programmes de Earning (sur Binance par exemple) pour gagner des intérêts fixes et journaliers grâce à vos stablecoins.

USDC vs USDT vs BUSD

Tout d’abord, toutes ces cryptos (ou jetons) peuvent être considérées comme fiables et sécurisées. Même si l’USDT fait pas l’objet d’audit moins fréquents et strictes que l’USDC et du BUSD (le stablecoin de Binance). 

La firme Tether fait preuve d’une transparence suffisante pour que les investisseurs ne puissent pas craindre une « arnaque » ou une banqueroute soudaine.

Les différences se logent donc dans des détails, que vous êtes libres de prendre en considération :

  • À ce jour, la crypto BUSD est celle qui est rattachée au plus petit nombre de blockchains. Il faut dire que c’est aussi la plus récente, et la moins bien classée : elle est la troisième sur le marché des stablecoins. L’USDT et l’USDC, elles, sont respectivement en connexion avec 9 et 10 blockchains. En soi, cela ne change pas grand-chose à l’échelle d’un investissement, mais cela reflète « l’étendue » de chaque stablecoin sur la place financière. 
  • L’USDT est, parmi le trio, celle qui a essuyé le plus de critiques. Sa volatilité reste minime, c’est le principe, mais elle a connu une petite chute en mai 2015 et en avril 2017. Depuis, la compagnie a revu sa copie en termes de stabilité et de telles variations ne sont plus survenues. Mais selon certains analystes, s’il y a bien une crypto parmi l’USDC, l’USDT et le BUSD qui est susceptible de surprendre particulièrement, c’est justement l’USDT. Pour cette raison, on la considère souvent comme la plus propice au trading. L’USDC, tout comme le BUSD, s’avère d’une valeur constante depuis son lancement.
  • Votre choix dépendra donc (entre autres) de votre approche des crypto monnaies. Pour les transactions où la spéculation n’a pas sa place, vous gagnez sans doute à vous tourner vers l’USDC ou le BUSD. 

L’USDC : un stablecoin… stable

Notre verdict est donc positif concernant l’USDC. Cette crypto monnaie de type stablecoin semble remplir parfaitement son contrat de devise virtuelle sans volatilité, et c’est pourquoi elle a rapidement été adoptée de par le monde en sa qualité de jeton d’échange commercial.

Si vous cherchez à investir dans un portefeuille pour trader, cela dit, songez à une autre possibilité. Il ne s’agit pas ici de « boursicoter » : Circle, la compagnie mène un projet basé sur la transparence et à un équilibre scrupuleux, ce qui ne laisse pas beaucoup de place au hasard.

Les stablecoins ont surtout un intérêt de placement sûr qui permet d’être plus vif sur le marché des cryptomonnaies. Et de pouvoir réaliser des opérations rapides où de sécuriser ses fonds si le cours d’une autre crypto dans laquelle on investissait chute.

Abonnez-vous et recevez l'actualité crypto chaque semaine !

* Champ requis

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.