Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Guides Cryptomonnaies
chevron
Utility token : Qu’est ce que c’est et comment ça fonctionne ? 
Copié

Utility token : Qu’est ce que c’est et comment ça fonctionne ? 

Qu’est-ce qu’un utility token et quelle est son utilité dans l’écosystème crypto ? Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur les utility tokens.

Écrit par : Alexandre

timer

Mis à jour le 11/01/2024 à 15:52 par Léa

utility token

Qu’est-ce qu’un utility token ?

Un utility token est un type de cryptomonnaie qui est émis sur une blockchain et qui est principalement conçu pour avoir une utilité ou une fonctionnalité particulière au sein de cette blockchain.

Généralement, détenir des utility tokens permet d’avoir accès aux services et aux différentes fonctionnalités qu’offre la blockchain ou le projet sous-jacent. En détenant des utility tokens, l’utilisateur peut bénéficier d’accès privilégiés, de remises, d’un droit de vote ou de différents avantages au sein d’un écosystème bien particulier.

Les détenteurs de ces tokens peuvent les utiliser pour accéder à des services, des produits ou des avantages spécifiques offerts par la plateforme ou l’entreprise émettrice. Par exemple, un utility token pourrait être utilisé pour payer les frais de transaction spécifiques à une blockchain, pour accéder à des fonctionnalités premium ou pour participer à un système de gouvernance.

Contrairement à certaines cryptomonnaies comme Bitcoin (BTC), dont la valeur est principalement déterminée par l’offre et la demande, la valeur des utility tokens ne varie généralement pas en fonction de l’offre et de la demande. Leur valeur est plutôt liée à leur utilité au sein de l’écosystème pour lequel ils ont été créés.

Il est important de comprendre que les utility tokens ne sont pas créées pour être des opportunités d’investissement au sens premier du terme. Un utility token permet à une entreprise de susciter de l’intérêt pour son produit ou pour son application.

Comment sont émis les utility tokens ?

Les utility tokens sont généralement émis par une entité centrale comme une entreprise qui développe un projet au sein duquel l’utility token pourra être utilisé. Dans ce cas, les utility tokens sont émis lors d’une Initial Coin Offering (ICO) ou offre initiale de jetons en français.

Quel est le fonctionnement d’un utility token ?

Le fonctionnement d’un utility token dépend de l’écosystème dans lequel il est utilisé et de la manière dont il a été conçu par son émetteur.

Voici les principaux éléments qui peuvent faire varier le fonctionnement d’un utility token :

  1. La création et l’émission : l’émetteur d’un utility token, qui peut être une entreprise, se charge de créer ses utility tokens sur une blockchain spécifique comme Ethereum. L’émission initiale des utility tokens peut être réalisée via une ICO sous forme d’une simple distribution ou d’un airdrop par exemple. Dans ce cas, les investisseurs et membres de l’équipe qui recevront une certaine quantité d’utility tokens devront les garder un minimum de temps afin de ne pas perturber le bon déroulement de l’émission.
  2. Une utilité bien spécifique : chaque utility token est associé à une utilité ou à une fonction bien particulière. Comme expliqué précédemment, un utility token peut être utilisé pour payer des frais de transaction, débloquer des fonctionnalités premium, participer à un système de gouvernance ou pour obtenir un accès à des fonctionnalités bien spécifiques.
  3. L’utilisation : les utility tokens sont créées pour être utilisés plutôt que pour être détenus à des fins d’investissement. Les détenteurs d’utility tokens peuvent les utiliser ou les échanger, mais leur valeur est plutôt liée à leur utilité plutôt qu’à leur potentiel de performance dans le temps. Malheureusement (ou heureusement pour les investisseurs) certains utility tokens font face à une spéculation importante.
  4. Le contrôle des utility tokens : l’entité qui émet les utility tokens garde un certain degré de contrôle sur l’émission des utility tokens. Généralement, l’émission est plafonnée à un certain nombre de token et l’utilité de ces tokens évolue continuellement en fonction du développement de la blockchain ou du projet dans le futur.

En plus de ces différents points, les émetteurs d’utility tokens doivent respecter certaines réglementations. Dans certaines juridictions, les utility tokens peuvent être considérés comme des valeurs mobilières et être soumis à une réglementation stricte.

L’utilité d’un utility token

Voici une liste regroupant les différentes utilités possibles d’un utility token :

  • Payer les frais de transaction : les utility tokens peuvent être utilisés pour payer les frais de transaction sur une blockchain.
  • Un accès aux fonctionnalités premium : certains utility tokens permettent aux utilisateurs d’accéder à des fonctionnalités premium sur une application ou une plateforme.
  • Participer à la gouvernance : les détenteurs de certains utility tokens peuvent participer à la gouvernance en donnant leur avis et contribuer au développement du projet grâce à un système de vote.
  • Des récompenses : les utility tokens peuvent être utilisés pour récompenser les utilisateurs qui contribuent activement au développement du projet. Plus un utilisateur est actif, plus il recevra des tokens.
  • Accès à des biens ou services : dans certains cas, les utility tokens sont utilisés comme moyen d’accéder à des biens ou services spécifiques au sein de l’écosystème. Par exemple, l’achat de biens numériques, de billets pour des événements, ou de services en ligne.
  • Une réduction des frais : en détenant un certain nombre d’utility tokens, les utilisateurs peuvent bénéficier de réductions de frais réduits.

La SEC et les utility tokens

Depuis plusieurs mois maintenant, la Securities and Exchange Commission (SEC) mène un combat sans fin contre les utility tokens et les security tokens.

Maintenant que les cryptomonnaies prennent une place très importante dans le monde et que la régulation pointe le bout de son nez, la SEC souhaite mettre de l’ordre dans les cryptomonnaies.

Par le biais de différentes enquêtes, la SEC tente de s’assurer que les utility tokens et les security tokens respectent certaines règles et la réglementation.

Utility token vs security token : Quelle est la différence ?

Les utility tokens et les security tokens sont deux catégories de tokens bien distinctes.

Voici une comparaison des principales différences entre les utility tokens et les security tokens :

1. Fonction et utilité

Les utility tokens ont une utilité bien spécifique au sein d’un projet ou d’une blockchain et servent à accéder à des services ou à des fonctionnalités spécifiques ou à participer à la gouvernance d’un projet. Les security tokens reposent sur un actif tangible comme une entreprise. Ils sont conçus pour permettre à des investisseurs d’investir sur un projet et de réaliser potentiellement, une plus-value si le projet réussi à se développer.

2. La réglementation

Contrairement aux seuciry tokens, les utility tokens ne sont pas considérés comme étant des valeurs mobilières et ne sont pas soumis à une réglementation stricte. Les security tokens sont considérés comme étant des valeurs mobilières dans de nombreuses juridictions et sont soumises à des réglementations strictes.

3. L’investissement

Les utility tokens ne sont pas destinés à être des investissements. Leur valeur est liée à leur utilité et non à de la spéculation et à l’offre et à la demande. Les security tokens sont conçus pour être des actifs sur lesquelles on peut investir dans l’objectif de réaliser une plus-value sur le court ou long terme.

Les utility tokens sont destinés à avoir une réelle utilité ou un sein d’un projet, tandis que les security tokens représentent un actif sur lequel on peut investir plutôt facilement.

Quelques exemples d’utility tokens

Voici les utility tokens les plus populaires et les plus utilisées au quotidien :

  • Le AAVE, qui est l’utility token émis par le protocole de prêt et d’emprunt décentralisé Aave.
  • Le DOT de la blockchain Polkadot qui permet de participer à un système d’enchère et de participer à la gouvernance de la blockchain.
  • Le SOL de la blockchain Solana qui permet de payer les frais de transaction, de faire du staking et de participer au développement de la blockchain.
  • Le UNI de Uniswap qui est le protocole le plus utilisé de la DeFI.

Les avantages et les inconvénients d’un utility token

Voici une liste regroupant les avantages et les inconvénients des utility tokens :

Les avantages des utility tokens :

  • L’utilité au sein de l’écosystème : les utility tokens ont une certaine utilité au sein d’une blockchain ou d’un projet et permettent d’accéder à des services ou à des fonctionnalités bien spécifiques.
  • Un bon moyen pour financer les projets : les émetteurs peuvent lever des fonds en vendant des utility tokens lors d’une ICO (Initial Coin Offering) afin de financer le développement de leur projet.
  • Un système de récompense : les détenteurs d’utility tokens peuvent être récompensés pour leur engagement et leur participation active au sein d’un projet. Cela permet d’encourager les utilisateurs et de les fidéliser.

Les inconvénients des utility tokens :

  1. La volatilité des prix : comme la grande majorité des cryptomonnaies, les utility tokens peuvent être soumis à une forte volatilité des prix.
  2. Un risque réglementaire : La réglementation concernant les utility tokens peut évoluer au fil du temps et varier d’une juridiction à l’autre. Certains tokens pourraient être considérés comme des valeurs mobilières et être soumis à des réglementations strictes.
  3. Une certaine dépendance à l’écosystème : la valeur des utility tokens est souvent liée à l’adoption et à la réussite de l’écosystème pour lequel ils ont été créés. Si l’écosystème ne parvient pas à se développer et à être adopté par les utilisateurs, la valeur des tokens peut être impactée.
télécharger appli investx banniere appli investx telecharge
Alexandre

Alexandre

Alexandre est l'un des rédacteurs piliers du média crypto InvestX.fr. Il est spécialisé dans la finance au sens large, et passionné par l’écriture. Alexandre propose des articles sur l'investissement, la bourse, la crypto avec un œil d'expert.

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.