Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Investir
chevron
Lending crypto : un investissement crypto vraiment rentable ?
Copié

Lending crypto : un investissement crypto vraiment rentable ?

L’arrivée des cryptomonnaies sur notre marché financier a marqué le commencement de toute une aire. Le concept profond qui attire la plupart des adeptes : bâtir un système qui ne soit gérer par personne, en d’autres termes, qui soit décentralisé. Dans cet ordre d’idées, de nombreux concepts se dupliquent de la finance étatique à la finance décentralisée. Dans ces concepts : le lending. Emprunter de l’argent de manière décentralisée. Comment ça se passe exactement ? Et commence l’utiliser comme investissement ?

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 31/10/2022 à 17:38

lending

Qu’est-ce que le lending et quelle est sa place dans la finance décentralisée ?

Le lending, de l’anglais lend, signifie “prêter”. C’est, dans la cryptosphère, une activité qui désigne prêter des fonds, sous la forme de tokens sur des plateformes dédiées.

L’essor de cette activité n’est pas surprenant : le marché des cryptomonnaies a déjà adopté un certain nombre de pratiques inspirées de celles des finances étatiques et centralisées telles que les levées de fonds, l’épargne, les transactions d’actifs… 

Par la création de plateformes de plus en plus nombreuses, et sécurisées, de nouvelles possibilités s’offrent aux utilisateurs des cryptomonnaies telles que le prêt (lending) et l’emprunt (borrowing) en cryptomonnaies.

L’attractivité du lending provient de son usage des plateformes de finance décentralisée, dites de DeFi (Decentralized Finance). Cette finance s’appuie sur un dispositif numérique qui permet de s’abstenir de passer par une banque centrale ou gouvernementale pour certifier et approuver les transactions. 

Sa croissance est intimement liée à celle des technologies des blockchains, permettant de mettre en lien les utilisateurs, de sécuriser et d’authentifier leurs transactions. 

La plupart des activités de la finance décentralisée se passent aujourd’hui sur la blockchain Ethereum, dont les coûts de transactions se règlent dans sa propre monnaie (l’Ether). 

Ethereum permet à d’autres applications s’appuyant sur des blockchains de s’appuyer sur la sienne, ouvrant encore davantage de possibilités à la finance décentralisée, et donc au lending.

Quels sont les protocoles majeurs de finance décentralisée de lending ? 

En passant par la finance décentralisée, les transactions de lending s’appuient sur des protocoles autonomes disponibles à tout moment par n’importe quel utilisateur, sans avoir à passer par une procédure de connaissance client, de constitution de dossier, etc. 

Chaque plateforme dispose de ses propres taux d’intérêt qui varient en fonction de la demande et de l’offre des utilisateurs. 

Ces protocoles s’appuient sur des smart contracts, des contrats intelligents, qui exécutent les transactions. Ces contrats stipulent à la fois les temporalités de versement des intérêts, de remboursement des fonds, ou de fin du prêt. 

On distingue de nombreux protocoles de lending sur le marché. Chaque protocole est lié à une plateforme en ligne.

Voici 3 protocoles connus dans le lending en 2022 :

  1. Aave
  2. MakerDAO
  3. Compound

Aave – pionnier du prêt instantané  

Le premier protocole est Aave, anciennement nommé ETHLend en référence à Ethereum.

Lancée en 2017 grâce à une levée de fonds de 17 millions de dollars, la plateforme s’est imposée comme la plus populaire tant son projet était ambitieux et original : créer une opportunité de crédits décentralisés. 

Précurseur, Aave a été le premier protocole à proposer des prêts instantanés non collatéralisés, dits flash loans, qui permettent d’emprunter des crypto-actifs dans le but d’acquérir un autre actif, le revendre et rembourser le prêt initialement passé tout en gagnant des bénéfices sur la revente de l’actif. 

Comme toujours dans des transactions d’emprunt comme ça, l’utilisateur qui souhaite emprunter un crypto-actif doit déposer une garantie égale à la somme qu’il souhaite emprunter et en cas de non-remboursement ou de perte de valeur de la somme garante, celle-ci est liquidée pour rembourser le prêt automatiquement.

Sur Aave, les utilisateurs qui souhaitent investir et gagner des intérêts peuvent déposer leurs fonds numériques dans un pool de liquidité. En apportant de la liquidité dans un fond, la plateforme peut s’en servir pour les prêter à d’autres utilisateurs et les personnes qui mettent leur capital à disposition sont rémunérés avec des intérêts.

Ces intérêts sont sous la forme de aTokens (en remplaçant Token par le token que vous recevez, le “a” étant une référence à Aave). Vous pouvez alors échanger ces tokens contre d’autres si vous le souhaitez.

Sur Aave, il est également possible de faire du Staking. 

Comment gagner des intérêts sur Aave ?

Vous pouvez commencer à gagner des intérêts très simplement sur Aave grâce au lending : 

  1. Allez sur le site aave.com
  2. Connectez votre wallet (extension chrome, WalletConnect, Coinbase, Torus ou Frame)
  3. Sur le Dashboard, on retrouve deux colonnes : à gauche pour prêter son capital, à droite pour emprunter
  4. On voit tous les tokens qu’il est possible de prêter/emprunter et les APY (Annuel Percentage Yield) qui est l’intérêt annuel en cas de prêt/emprunt sur ce token
  5. Lorsqu’on va sur la page “Staking”, on peut aussi souscrire à l’un des programmes de staking. Soit on stake des AAVE et on reçoit le même token en récompense, soit on stake des ABPT qui est un mix entre des ETH et des AAVE et on reçoit des AAVE en récompense

Les intérêts sont très variables sur ce protocole. En lending, ils vont jusqu’à 7% sur certains tokens et le staking varie entre 7% pour le AAVE simple et 14% pour le ABPT.

Le protocole de lending MakerDAO

Le second protocole majeur est MakerDAO. DAO signifie Decentralized Autonomous Organization, soit “Organisation Autonome Décentralisée”. 

Il s’agit à la fois d’un dispositif de prêt et d’épargne, mais aussi d’un stablecoin stocké sur Ethereum

MakerDAO permet aux utilisateurs disposant d’un portefeuille MetaMask et de jetons de l’Ether (ETH) de prêter au travers d’un stablecoin nommé DAI. Bloquer les jetons Ether permet aux utilisateurs de créer des fonds de DAI. Les Ethers servent de garantie. 

Si le prix de l’Ether baisse trop par rapport aux stablecoins DAI empruntés, le prêt est liquidé et les Ethers utilisés en garantie sont vendus pour rembourser les DAI, ainsi que les éventuels frais de transactions définis par les Smart Contracts.

Gagner des intérêts grâce à MakerDAO

Lorsqu’on navigue sur le site web lié à MakerDAO, on peut retrouver de nombreuses informations quant au projet et au protocole. Pour pouvoir y accéder, cliquez sur “Use DAI”, le bouton le plus visible en haut de page. 

On arrive ensuite sur l’app liée au protocole : Oasis app

Plusieurs fonctionnalités sont proposées ici :

  1. Multiply
  2. Borrow

La fonction Multiply correspond aux prêts. On insère la valeur qu’on souhaite mettre dans le pool de liquidités pour un certain token et on reçoit ensuite des intérêts.

L’app propose à celui qui emprunte de choisir le prix de liquidation du prêt pour maîtriser ses risques et augmenter la valeur de sa mise à mesure que le risque est grand. 

La différence de risque de trouve dans le pourcentage que l’emprunteur doit mettre en garantie par rapport à ce que le prêteur donne. 

Plus l’emprunteur exige un pourcentage élevé, plus le risque est faible est moins d’intérêts il a. 

La fonction Borrow permet d’emprunter des DAI en déposant des ETH.

Le protocole Compound

Le troisième protocole le plus utilisé est Compound

Il fonctionne de la même manière et dispose de son propre token de gouvernance nommé COMP qui permet à ceux qui le possèdent de voter sur les décisions concernant la plateforme : ajout de nouveaux actifs, mises à jour techniques de la plateforme, etc.

Les prêteurs, ceux qui pratiquent le lending, reçoivent un cToken en fonction du montant des fonds prêtés. Le cToken correspond au montant déposé dans le pool de liquidités. Si un prêteur dépose des ETH, des éthers, il recevra des cETH. 

Compound utilise majoritairement l’ETH, l’USDC et le DAI.

Gagner des intérêts grâce à Compound

Le principe est identique aux autres protocoles dans le cas de Compound.

Voici les quelques étapes à effectuer pour commencer à gagner des intérêts sur Compound :

  1. Aller sur le site Compound.finance, on peut aller sur l’app liée directement ;
  2. Connecter son wallet pour accéder à l’app ;
  3. On a accès à deux options :
  1. Supply
  2. Borrow.

Supply pour mettre à disposition ses fonds en touchant un certain pourcentage 

Borrow pour emprunter des fonds en mettant une contrepartie.      

Qu’en est-il des plateformes d’échanges centralisées ?

D’autres plateformes d’échanges, dites marketplaces, proposent du lending et n’appartiennent pas à la finance décentralisée

Elles s’adressent davantage aux amateurs de technologies financières classiques qui travaillent avec les cryptomonnaies, mimant les transactions des monnaies fiat (monnaies “réelles”) sur les plateformes traditionnelles. 

Les taux sont déterminés par les plateformes, souvent supérieurs à ceux proposés par les plateformes de finance décentralisée plus volatiles cependant. Ces plateformes exigent cette fois de passer par un protocole KYC de connaissance client.

Ces plateformes centralisées de lending sont généralement des plateformes d’exchange dont l’accessibilité est plus facile pour les débutants que les protocoles de finance décentralisée demandant une maîtrise plus importante et des connaissances plus approfondies de la cryptosphère.

La plateforme la plus utilisée est Binance, qui n’utilise ni smart contract, ni pool de liquidités. 

Les prêts et les actifs sont garantis par la plateforme. De ce fait, les conditions de lending sont bien moins flexibles.

Par exemple, les options d’échéances de prêt sont très restreintes, de 7 jours minimum à 3 mois maximum. Il est possible cependant d’engager des fonds sur plusieurs lending sur des périodes différentes. 

Les plateformes centralisées majeures Coinbase et Nexo proposent aussi du lending du même type et fonctionnent sur le même principe.

Quels sont les intérêts potentiels ?

Les intérêts du lending sont variables en fonction des protocoles choisis, et des plateformes, selon qu’elles soient centralisées ou décentralisées. 

L’intérêt majeur du lending est bien évidemment des taux d’intérêt supérieurs à ceux proposés par les banques traditionnelles dans les livrets d’épargne. 

En 2021, les taux d’intérêt moyens pour l’USDC varient entre 6% et 8% ce qui est supérieur au livret A tournant autour de 0,5%.

Le second intérêt majeur, proposé principalement par les plateformes décentralisées, est celui de la flexibilité des termes des contrats qui sont généralement peu négociables dans les institutions bancaires traditionnelles. 

Les possibilités sont très larges dans le lending. L’utilisateur peut choisir de bloquer ses fonds à durée indéterminée, et ainsi les retirer quand il le souhaite mais il peut aussi choisir de les bloquer seulement pour une durée déterminée. 

Les plateformes proposent des échéanciers mais certaines offrent également la possibilité de rembourser de manière anticipée et en une fois. 

Enfin, le troisième atout majeur du lending, face à d’autres investissements en cryptomonnaies, est la protection face aux fluctuations d’un marché volatile. 

Le capital prêté accroît sans qu’il ne soit exposé à ces fluctuations. Si le risque zéro n’existe pas, les contrats assurent tout de même de récupérer le montant prêté au départ, ainsi que des intérêts à la fin de l’opération.

Le lending, en particulier sur les plateformes de finance décentralisée, constitue une opportunité d’investissement sûre pour les utilisateurs de cryptomonnaies souhaitant se protéger de la volatilité d’un marché émergeant tout en assurant une rentabilité de leurs investissements et contribuant à l’expansion de la décentralisation de cette finance alternative.

Abonnez-vous et recevez l'actualité crypto chaque semaine !

* Champ requis

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.