Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Investir
chevron
Broker
chevron
Rémunération des brokers : qu’est-ce que A-Book et B-Book ?
Copié

Rémunération des brokers : qu’est-ce que A-Book et B-Book ?

Dans le monde de l’investissement, de nombreux particuliers se tournent vers le trading pour placer leur argent. Ils utilisent ainsi les services de brokers (ou courtiers en français). Ces brokers sont l’intermédiaire entre l’investisseur et les marchés financiers. Ils se rémunèrent grâce à divers frais mais ne fonctionnent pas tous de la même manière. Découvrez les différentes structures de rémunération des brokers, notamment avec les notions A-Book et B-Book.

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 21/01/2023 à 01:12

a book b book

Les différents types de broker et leur rémunération

Beaucoup sont ceux qui utilisent des brokers sans savoir comment ils fonctionnent réellement. Aujourd’hui, pour que les courtiers s’acquittent rapidement des ordres de trading, ils ne peuvent pas se limiter à une seule bourse, mais doivent faire affaire avec plusieurs fournisseurs de liquidités ou trouver des compromis

Comment cela fonctionne ? Faut-il absolument que quelqu’un vende un actif avant que je puisse l’acheter (et inversement) ? Vous comprendrez dans cet article que les ordres des clients sont transmis au marché de manières différentes, et qu’ainsi les brokers se rémunèrent différemment. 

Les 3 systèmes de courtage : A-Book, B-Book et Hybride

Lorsque vous souhaitez choisir un broker, trois options s’offrent à vous:

  • Les A-book: Les courtiers appelés ECN/STP “No dealing desk”. Ils envoient les ordres de leurs clients directement dans le marché vers des fournisseurs de liquidités
  • Les B-book: Les courtiers appelés Market Maker “Dealing desk”. Ils ont recours à des dealing desks (bureaux de change) et ouvrent des positions dans le sens opposé de celui de leurs clients
  • Les Hybrides: Ce sont les courtiers qui utilisent les deux systèmes précédents. Un B-book pour les clients perdants et un A-book pour les clients gagnants

Vous verrez par la suite que chaque système à des avantages et des inconvénients à prendre en compte.  

a book b book
Source : HowToTrade

Les brokers A-book

Lorsqu’un broker utilise le système A-book, tous les ordres de ses clients sont transmis directement aux fournisseurs de liquidités, qui les transmettent à leur tour vers le marché interbancaire. Soit, dans le marché réel. Ainsi, le courtier agit simplement comme un intermédiaire offrant des services financiers.

Dans ce contexte, les profits/pertes des traders ne sont pas liés aux profits/pertes des brokers. La contrepartie peut être soit un groupe de traders qui place des ordres opposés, soit un fournisseur qui alimente le marché en liquidités.

Rémunération des “No dealing desks”

Les “No dealing desks” se rémunèrent par une marge sur les spreads (l’écart entre les prix acheteur et vendeur) qu’ils proposent, ou par un montant de transaction prédéterminé (souvent 1 lot): Plus il y a de volume, plus les brokers sont rémunéré. 

Le système A-book présente un avantage majeur par rapport aux deux autres puisqu’il n’y a pas de conflits d’intérêts. Peu importe que les traders fassent des profits ou perdent de l’argent, le courtier touchera des commissions. Ici, les courtiers s’intéressent plutôt au nombre de transactions effectuées par les traders: Plus ce nombre sera élevé, plus le montant des commissions perçu sera important.

Néanmoins, déplacer les ordres des clients directement vers le marché réel est complexe. Il faut notamment passer des accords avec différents fournisseurs de liquidités, obtenir des licences et offrir une assistance technique. Vous comprenez que tout cela a un coût, c’est pourquoi les courtiers A-book sont bien souvent obligés d’augmenter leur marge sur le spread afin de couvrir leurs frais.

Les brokers B-book

Lorsqu’un broker utilise le système B-book, on parle de “Marker maker”. Les ordres sont en fait traités en interne: Quand ils sont placés par les traders, ils ne sont visibles nulle part ailleurs que sur la plateforme de trading du courtier. En d’autres mots, les transactions ne sont pas transmises directement au marché réel

Dans ce contexte, il y a un conflit d’intérêt évident puisque le courtier sert non seulement d’intermédiaire, mais aussi de contrepartie à la transaction. En effet, les brokers doivent systématiquement prendre des positions inverses à celle des traders. 

Rémunération des “Dealing desks”

On sait que très peu de traders sont gagnants à long terme sur les marchés financiers (10% max). Ainsi, les courtiers se rémunèrent en encaissant les pertes de la majorité des traders. Vous comprenez donc qu’en B-book, la perte des traders est liée au gain des brokers (et inversement), c’est pourquoi ce système est souvent associé à tort à la fraude.

Beaucoup pensent que tous les courtiers “market maker” sont malhonnêtes et ont recours à des actions frauduleuses dans le but de faire perdre de l’argent aux traders. C’est évidemment possible, mais ce n’est en aucun cas viable d’agir ainsi. Cela se ferait rapidement savoir et nuirait directement à la réputation du broker, donc à sa réussite. 

Seule une collaboration à long terme avec ses utilisateurs permettra à un broker B-book d’être rentable et de subsister dans ce milieu ultra compétitif.

Les brokers Hybrides

Avec le temps, les systèmes hybrides sont arrivés pour tenter de surmonter les limites des deux méthodes précédentes. Dans cette approche, le broker traite les transactions avec un système A-book pour les traders les plus rentables, mais avec un B-book pour les moins rentables. 

À noter que cette rentabilité est jugée du point de vue du courtier et en fonction de la rémunération qu’il pourrait percevoir grâce aux transactions de ses utilisateurs.

Ce système peut être considéré comme le plus optimal entre liquidité et gestion du risque, mais il est aussi le plus difficile à mettre en œuvre. La tâche la plus complexe est certainement de catégoriser correctement les traders avant de traiter leurs transactions.

Un logiciel spécifique est d’ailleurs utilisé pour contrôler les dépôts de chaque trader, l’effet de levier utilisé, le degré de risque associé à chaque transaction, et l’utilisation ou non de stop loss (stop de protection) et take profit (objectif de gain). 

Rémunération des courtiers hybrides

Toutes ces informations récoltées par le broker l’aide à différencier les utilisateurs rentables de ceux qui ne le sont pas. En fonction du type de trader, il va déterminer lequel des deux systèmes sera utilisé: A-book ou B-book

Les ordres des traders gagnants seront envoyés directement au marché réel (A-book), alors que ceux des traders jugés perdants seront conservés en interne (B-book). Pour faire simple, avec la première catégorie de trader le courtier se rémunérera via des spreads, alors qu’avec la deuxième catégorie il sera la contrepartie et ses profits seront égaux aux pertes des traders. 

Le cas d’InvestX

La plateforme InvestX offre des services dans les univers du trading et de la cryptomonnaie : une application mobile, un canal de trading privé, et bien-sûr un suivi de l’actualité crypto au jour le jour avec des dizaines d’articles. 

Notre appli mobile a été entièrement développée autour de l’accompagnement et l’apprentissage du trading. Tutoriels, plans de trading, accompagnement personnalisé. 

Téléchargez notre appli gratuitement pour plonger dans l’univers du trading et en comprendre tous les secrets. 

Si vous voulez commencer à trader, vous pouvez vous inscrire sur les courtiers suivant :

  • Vantage (lien partenaire d’inscription)
  • VT Markets (lien partenaire d’inscription)
  • PU Prime (lien partenaire d’inscription)

Les deux premiers courtiers, Vantage et VT Markets, sont des ECN/SPT et utilisent donc le système A-book. Comme expliqué plus haut, les ordres des traders sont tous envoyés directement aux fournisseurs de liquidité (marché réel), et ce sans dealing desk (bureau de change).

PU Prime utilise plutôt la méthode hybride pour traiter les ordres de ses utilisateurs. Ainsi, le courtier a recours simultanément aux systèmes A-book et B-book afin d’optimiser la liquidité et la gestion du risque de sa plateforme.

InvestX ne propose pas de brokers spécialisés B-book, qui pourraient susciter des doutes quant à leur neutralité et leur objectivité auprès de certains utilisateurs. Les courtiers proposés se rémunèrent en majorité par des marges sur les spreads, et non pas en se positionnant à l’inverse de leurs clients (en contrepartie). 

Vous êtes débutant et vous souhaitez commencer le trading ? Rejoignez notre canal Telegram et faites partie d’une communauté active dans le trading et la cryptomonnaie. 

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.

Rejoignez un Telegram qui vous apporte de la valeur

Tous les secrets de la réussite, toutes les infos en temps réel, des formations gratuites, etc.
REJOIGNEZ ICI
close-link