Nous rejoindre
Nous rejoindre
x
Accueil
chevron
Guides Cryptomonnaies
chevron
Blockchain
chevron
Qu’est-ce que la blockchain Ethereum ?
Copié

Qu’est-ce que la blockchain Ethereum ?

Blockchain majeure de l'écosystème cryptos, Ethereum est l’une des plus porteuses d’innovations. Dans cet article, nous vous expliquons son fonctionnement et ses particularités, ses différences avec la blockchain Bitcoin et les autres. Nous abordons aussi les subtilités de ses fameux Smarts Contracts… et son futur : l’Ethereum 2.0. Bref, on vous dit tout pas-à-pas.

Écrit par : Thomas

timer

Mis à jour le 25/01/2023 à 18:47

blockchain ethereum

Quel est le principe d’une blockchain ?

Le principe d’une blockchain repose sur une architecture totalement décentralisée. La blockchain est une base de données stockée sur de nombreux ordinateurs à travers le monde. Aucune structure centrale n’en détient l’accès unique. 

Par définition, le fonctionnement pair à pair de la technologie blockchain la protège de toutes inexactitudes ou tentatives illicites.

Toutes les cryptomonnaies utilisent une blockchain pour garantir la sécurité des données et la validation des transactions. 

Enfin, toutes ces blockchains de cryptomonnaies sont issues de la blockchain Bitcoin publique et open source de Satoshi Nakamoto. 

Aujourd’hui, de nombreuses blockchains de cryptomonnaies ont vu le jour. Selon d’autres concepts, certaines proposent des solutions à des problèmes posés par la blockchain Bitcoin… D’autres s’attaquent à des innovations fondamentales, telle que la blockchain Ethereum.

Blockchain définition

La blockchain est une base de données distribuée avec une architecture pair-à-pair. Sans passer par un tiers, chaque utilisateur du monde entier consulte et vérifie constamment l’exactitude de la blockchain. Les transactions sont faites d’un utilisateur à un autre sans passer par un organisme régulateur.

La blockchain Ethereum : c’est quoi ?

La blockchain ethereum a été créée par Vitalik Buterin en 2015. C’est d’abord une plateforme dont le token est appelé Ether : la cryptomonnaie du réseau Ethereum.

La blockchain Ethereum est plus flexible que la blockchain Bitcoin : le réseau renonce au contrôle de vos données personnelles. C’est aussi la crypto monnaie qui a permis la création de nombreuses applications fonctionnant sur sa blockchain.

  • L’Ether : depuis sa création, l’Ether (ETH) est devenu la seconde cryptomonnaie du marché la plus importante après le Bitcoin
  • Les Smart Contrats : la blockchain Ethereum incluent des contrats intelligents. C’est l’un des principaux avantages de l’Ethereum
  • Les applications : la blockchain Ethereum permet également de construire une série d’applications décentralisées (dApps). Des programmes de sécurité, des systèmes de vote et des méthodes de paiement qui s’ajoutent à la monnaie virtuelle

Comment fonctionne la blockchain Ethereum ?

Le fonctionnement de la blockchain Ethereum est celui d’une plateforme de logiciels ouverts fonctionnant sur la base de la technologie de la Blockchain.

Comme la blockchain Bitcoin, l’Ethereum est un registre inviolable de l’historique de vos transactions. 

ERC-20

ERC-20 désigne un modèle de tokens fondé sur Ethereum qui respecte un cahier des charges précis. Depuis 2015, un grand nombre de nouvelles cryptomonnaies sont des variantes d’Ethereum et reposent sur sa blockchain : les points spécifiques de chacune sont définies par un smart contract.

Smarts contracts

Le concept de smart contract, ou “contrat intelligent”, a été théorisé pour la première fois par Nick Szabo en 1994. La blockchain Ethereum a repris ce concept pour héberger ce type de contrats sur la blockchain directement.

Un contrat intelligent est un accord entre plusieurs parties sous forme de code. Ces données sont distribuées et stockées dans la blockchain et ne peuvent pas être modifiées. Une telle procédure permet d’automatiser les contrats et de les appliquer sans recours à un tiers.

Cependant, il est impossible de savoir si certains contrats se finaliseront ou tomberont dans une boucle infinie. C’est pour éviter ce problème que le gas a été implémenté sur Ethereum : une unité de mesure, sous forme de frais, qui définit la durée pendant laquelle un contrat ou une transaction Ethereum sera exécutée sur la blockchain… si elle n’est pas finalisée.

Smart contract définition

Un smart contract est un code informatique qui s’exécute de lui-même dès que certaines conditions sont remplies.

Utilisations actuelles et futures

L’éventail des applications de la blockchain Ethereum est large : les smart contracts conviennent parfaitement aux secteurs financiers et bancaires pour les paiements, les règlements et les hypothèques. 

Par ailleurs, la spécification Ethereum ERC-721 introduit une norme pour les NFT (jetons non fongibles) qui constitue la base de son marché. 

Enfin, on annonce l’ETH 2.0 comme la prochaine révolution du marché. Les développeurs travaillent sur les futures versions d’Ethereum qui utiliseront une technique appelée Sharding (fragmentation) : plusieurs blockchains fonctionnent en même temps et les transactions consolidées sont enregistrées de manière asynchrone sur la blockchain centrale. 

Blockchain Ethereum VS Blockchain Bitcoin 

La technologie de la blockchain de l’Ethereum est similaire à celle du Bitcoin. Cependant, le Bitcoin n’utilise qu’une seule de ses applications spécifiques : à la fin, c’est un système monétaire en ligne qui permet des paiements en Bitcoins. 

La blockchain Ethereum est aussi un système monétaire en ligne, mais ses contrats intelligents ouvrent la plateforme à de nombreuses applications liées à la blockchain. 

L’Ethereum permet aux développeurs de lever des fonds pour leurs propres projets : ils peuvent mettre en place un contrat et chercher des engagements à travers toute la communauté.

En synthèse, la programmabilité d’Ethereum le rapproche d’un système d’exploitation pour toutes les applications et ressources basées sur la blockchain. La plupart des applications financières décentralisées sont d’ailleurs aujourd’hui basées sur Ethereum.

Pour le moment, les deux blockchains fonctionnent sur le principe de Proof of Work. Pour valider les blocs, des mineurs doivent effectuer des calculs algorithmiques conséquents pour trouver une clé unique (hash). 

Ethereum travaille depuis des années sur une version améliorée de sa blockchain (ETH 2.0) dont l’une des modifications majeures sera de passer sur un système Proof of Stake.

Quelles sont les autres blockchains et celles qui se basent sur celle d’Ethereum ?

Au final, chaque blockchain sert un objectif distinct. Certaines sont créées pour soutenir une initiative ou un projet particulier, ou bien encore une seule application. D’autres veulent remplacer des blockchains existantes qui souffrent de limitations techniques

Après la blockchain Bitcoin et celle d’Ethereum, beaucoup d’autres ont vu le jour. Avec une différence : les cryptomonnaies Litecoin, XRP, Eos, Tron, Monero, Solana, Stellar, Neo ou encore Dogecoin, fonctionnent sur leurs propres réseaux de blockchains

Par conséquent, ces cryptos sont des pièces car elles représentent les monnaies natives de leur blockchain : 

  • Le Dogecoin est devenu un token sérieux en partie parce que sa blockchain traite les transactions environ 10 fois plus vite que la blockchain Bitcoin
  • La blockchain XRP Ledger de Ripple a été créée pour soutenir RippleNet : un réseau international qui effectue des transferts d’argent instantanés dans le monde entier
  • La blockchain Monero insiste sur la notion de confidentialité : le protocole comprend des fonctionnalités supplémentaires pour masquer toutes les informations relatives aux transactions

D’autres blockchains se basent sur celle d’Ethereum : MakerDAO, le Chainlink et le BAT sont des jetons car hébergés sur Ethereum au lieu d’avoir leur propre blockchain :

  • La blockchain MakerDAO permet d’obtenir des prêts sans tiers, sans constitution de dossier et selon un taux d’intérêt attractif avec une forte garantie de sécurité gérée par des smart-contracts.
  • Chainlink est un réseau destiné à  faciliter le transfert de données inviolables selon un protocole de contrats intelligents en chaîne.

Le Basic Attention Token (BAT) est une cryptomonnaie au centre de l’écosystème de la publicité en ligne décentralisée que cherche à développer l’entreprise Brave Software.

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Thomas

Thomas

Rédacteur web depuis de nombreuses années et spécialiste SEO, Thomas est devenu rédacteur pour InvestX au lancement du site. Passionné par le domaine de la crypto et du Web3, Thomas s'est donné pour mission de délivrer un maximum de valeur et d'initier les lecteurs au monde des blockchains, considéré pour lui comme le monde de demain.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire.