Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Actualité
chevron
Bitcoin
chevron
Le point de vue des baleines de BloFin : The Magnificent 3
Copié

Le point de vue des baleines de BloFin : The Magnificent 3

À l'instar du marché boursier américain, la liquidité sur le marché des cryptos est davantage concentrée sur les cryptos mainstream telles que le BTC, l'ETH et l'USDT. Ces cryptos disposant de canaux plus étendus et de plus de moyens pour obtenir des liquidités, elles peuvent mieux résister à un environnement marqué par un taux d'intérêt élevé sur le long terme. A contrario, la performance des altcoins pourrait ne pas s'améliorer tant que les taux d'intérêts n'auront pas baissé à une ou deux reprises.

Écrit par : BloFin Academy

timer

Mis à jour le 28/06/2024 à 09:24 par Thomas Renault

point de vue des baleines crypto de BloFin magnificent 3

C’est la liquidité, mon bon monsieur

Le bull market ne se manifeste jamais sur une seule classe d’actif. Alors que les investisseurs
crypto profitent du cycle haussier, le Nasdaq et le S&P 500 atteignent sans cesse de nouveaux
sommets ; les métaux précieux tels que l’or et l’argent ne sont pas en reste, et leur performance
a atteint son plus haut niveau depuis près de cinq ans.

Sur le marché des taux d’intérêt, les traders estiment avec optimisme que la Fed commencera à réduire ses taux en septembre, et que 4 à 5 réductions des taux au cours des 15 prochains mois permettront aux investisseurs internationaux de profiter d’un festin qui ne sera pas moins copieux que le cycle du marché
haussier de 2021.

Toutefois, contrairement au marché haussier précédent, qui était dû à des taux d’intérêt nuls et
à un excès de liquidités, ce bull market a pris forme dans un contexte de taux d’intérêt élevés.
Nous traversons en ce moment une période de taux d’intérêt qui est la plus élevée depuis le début du 21ᵉ siècle, seul le cycle de la bulle Internet de 1995 à 2001 peut être comparable.

La crise interbancaire américaine de 2023 a été spectaculaire. Cependant, des événements
similaires se sont produits dans les années 1980 et 1990, et leur ampleur n’était en rien
inférieure à celle de 2023. Si l’on tient compte de l’inflation, l’impact des faillites bancaires de
cette année-là apparaît encore plus important.

Nombre de faillites de banques américaines depuis 1934
Nombre de faillites de banques américaines depuis 1934. Source : PEW Research Center

Le grand nombre de faillites bancaires a sérieusement ébranlé la confiance des investisseurs
envers le système bancaire
et le sentiment de la sécurité des dépôts des comptes d’épargne.

Bien que Greenspan et Powell aient choisi de maintenir des taux d’intérêt élevés sur le long
terme, de plus en plus d’investisseurs continuent de délaisser les dépôts et les rendements sans
risque au profit
de placements sur des marchés d’actifs risqués.

Cela a conduit à un ralentissement significatif de la croissance du volume des dépôts dans les années 1990, et une situation similaire s’est de nouveau produite 30 ans plus tard.

Toutefois, même si les investisseurs choisissent d’entrer sur le marché des actifs risqués, ils
restent prudents : ils préfèrent généralement investir dans des actions et d’autres actifs
présentant un potentiel intéressant, une forte capitalisation boursière et présentant un attrait
certain.

Pourquoi les Mega-Caps dominent le marché ?

En 2000, la “révolution Internet” était sur le point de connaître son apogée, en 2024, l’IA
émergeait
. Les deux générations d’investisseurs ont choisi de miser sur l’avenir, en 2000, la
génération des baby-boomers détenait des actions MSFT, CSCO et INTC. Aujourd’hui, leurs
enfants détiennent des actions NVDA, BTC et ETH.

N’oublions pas que nous sommes toujours dans un environnement de taux d’intérêt élevés.
Malgré les liquidités provenant de sources multiples, notamment des dépôts et des salaires qui
soutiennent le prix des actifs risqués
, les investisseurs ne sont toujours pas en mesure d’oublier
leurs pertes liées à des échecs passés, comme ils l’ont fait lors de la précédente vague de
liquidités.

Ce qui précède a donné lieu à un phénomène intéressant. Bien que les investisseurs soient prêts
à détenir des actifs risqués et à investir dans des nouvelles “narratives”, ils espèrent toujours,
dans une certaine mesure, trouver sur le marché des actifs risqués des valeurs offrant une
résistance au risque suffisante.

Il n’y a pas de meilleurs choix que les actions à forte capitalisation : elles disposent de suffisamment de liquidités, de suffisamment de produits dérivés pour couvrir les risques, et d’une base d’investisseurs suffisamment large.

C’est ainsi qu’est apparu le “Matthew effect” : les investisseurs se sont rués sur les grosses capitalisations en tant que “valeurs refuges“, ce qui a eu pour effet d’augmenter leur capitalisation et d’attirer d’autres investisseurs partageant les mêmes idées.

En fin de compte, la concentration du marché s’est accrue. En 2000, la capitalisation boursière totale des 10 premières entreprises représentait 27 % de la capitalisation boursière totale de l’indice S&P 500,
atteignant ainsi un nouveau record depuis des décennies. Cette proportion a atteint 33,5 %
aujourd’hui, ce qui est encore plus important qu’auparavant.

Évolution du niveau de concentration du S&P500, en juin 2024
Évolution du niveau de concentration du S&P500, en juin 2024. Source : Goldman Sachs

Sur le marché crypto, nous assistons également à un phénomène similaire. “The Magnificent 7
dominent le marché boursier américain, tandis que “The Magnificent 3” (BTC, ETH et USDT),
soutenue par de nombreux opérateurs d’ETF et convoitées par les investisseurs, occupent plus
de 77 % de la capitalisation des cryptomonnaies
. Le cryptos du MegaCap ont par ailleurs réalisé
des rendements plus soutenus que les altcoins.

Pour les HODLers, détenir des BTC et des ETH est un business parfait. Les investisseurs ont pu obtenir un rendement annuel moyen de plus de 50 % au cours des cinq dernières années en achetant et en conservant simplement ces cryptomonnaies. En revanche, les rendements des altcoins sont plutôt dérisoires.

De toute évidence, le macro-environnement actuel est favorable à ce que les cryptomonnaies du
Magnificent 3 gagnent davantage en terme de capitalisation. Depuis le début de l’année 2024, la
part de marché des altcoins a chuté de 22 % à environ 16 %.

Les taux d’intérêt élevés devraient se maintenir pour plusieurs mois encore, rendant peu probable une amélioration de la performance des altcoins à court terme.

La rivalité des titans : Est-ce le tour d’Ethereum ?

De toute évidence, les investissements des épargnants du “Magnificent 3″ ne sont pas figés. À
l’approche de la date de listing officielle des ETFs spot Ethereum, les traders ont progressivement
réajusté leurs portefeuilles d’investissement.

La solidité relative du BTC dure depuis plusieurs mois, mais les investisseurs sont en train de changer d’avis : ils semblent croire que la performance de l’ETH se renforcera pendant un certain temps grâce au listing des ETFs spot ETH.

Les données relatives à l’asymétrie des options reflètent intuitivement l’évolution des attentes
des investisseurs. Durant la majeure partie de l’année, les données sur l’asymétrie du BTC ont
été plus haussières que celles de l’ETH.

Toutefois, ces dernières semaines, la situation s’est inversée. Les attentes des investisseurs concernant les performances à court terme du BTC sont biaisées vers le “neutre” et légèrement “bearish”, tandis que les performances à court terme de l’ETH sont relativement plus bullish.

Les investisseurs conservent une vision apparemment bullish sur les performances à moyen et
long terme
pour le BTC et l’ETH. Néanmoins, ce sentiment bullish envers l’ETH a dépassé celui du
BTC.

L’une des raisons possibles est que les actifs ayant une capitalisation relativement faible et
une volatilité relativement élevée ont un meilleur potentiel de rendement pendant un cycle de
baisse des taux d’intérêt.

En outre, la “période d’allocation d’actifs” après l’approbation des ETFs spot sur ETH aura un impact positif sur le prix ce celui-ci, comme le BTC l’a expérimenté en février et mars.

Le pricing de la “période d’allocation d’actifs” peut également être retracé. La dernière courbe
des taux de change à terme sur la paire ETH/BTC reflète que les investisseurs pensent que l’ETH
se comportera mieux que le BTC dans les prochains mois en stimulant à la hausse le taux de
change à court terme.

La différence de prime de risque entre l’ETH et le BTC ayant de plus convergé à moins de 25bps, les investisseurs attendent avec impatience un effet d’aubaine possiblement induit par le listing des ETFs spot sur Ethereum.

Du point de vue de la volatilité, les investisseurs s’attendent aussi à ce que l’ETH connaisse
des fluctuations relativement supérieures dans les mois à venir (17,6 %/30 jours, et 33,5 %/90
jours).

En principe, il n’est pas impossible que l’ETH franchisse la barre des 4,1 $k dans la mesure
où l’ETH affiche actuellement un gamma négatif supérieur à celui du BTC, le comportement de couverture des market makers est susceptible de faire grimper sensiblement les prix.

Sur le marché spot, les baleines en ETH ont également cessé de réduire leurs positions. Il est
intéressant de noter que les baleines ont réduit leurs positions sur le BTC au cours des derniers
mois, cela pourrait être dû aux mineurs vendant régulièrement des BTC pour obtenir des liquidités, mais nous ne pouvons évidemment pas exclure la possibilité d’ajustements de portefeuille.

Dans l’ensemble, un renforcement de l’exposition à long terme sur ETH semble être, dans un avenir proche, un choix plus approprié. Par ailleurs, la détention de BTC sur le long terme ne semble pas posé de problème. Cependant, l’attentisme est peut-être l’une des rares options à envisager concernant les altcoins.

BloFin Academy

BloFin Academy

Griffin Ardern, rédacteur en chef de la BloFin Academy, dirige également le bureau de négociation des options chez BloFin. Actif depuis 2019 dans les secteurs des changes et des cryptomonnaies, il possède une solide expertise en trading macroéconomique et en produits dérivés. Il se distingue par son approche rigoureuse des méthodes quantitatives, produisant des analyses de recherche de pointe et très prisées sur les cryptomonnaies, en se basant sur une multitude de données de marché et macroéconomiques.

AVIS DE NON RESPONSABILITÉ
Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.