Rejoindre
Télécharger notre appli InvestX
x
Accueil
chevron
Investir
chevron
Exchange
chevron
MtGox : Comment récupérer ses fonds en 2023 ?
Copié

MtGox : Comment récupérer ses fonds en 2023 ?

Très peu d’affaires auront fait autant bruit dans le monde de la crypto que celle de Mt Gox. En 2014, en effet, l’exchange s’était effondré de manière véritablement spectaculaire, causant la perte de plusieurs centaines de millions de dollars. Plus de 8 ans après, son nom refait surface et secoue une nouvelle fois l’actualité. La raison ? La fin annoncée d’une interminable attente et la possibilité pour les anciens clients d’enfin récupérer l’argent qu’ils ont perdu.

Écrit par : Chrisley

timer

Mis à jour le 15/02/2023 à 15:06 par Thomas

mt gox

MtGox : la faillite qui a marqué le monde de la crypto

Tout d’abord, faisons un petit rappel sur les origines puis l’ascension fulgurante de MtGox, avant de parler du naufrage absolument brutal qu’il a vécu, avec une question en filigrane : comment une plateforme aussi prometteuse a-t-elle pu connaître un destin aussi sombre ?

Origine de la plateforme

Mt Gox est le petit bébé de Jed McCaleb, un ingénieux programmeur américain bénéficiant déjà d’une certaine renommée grâce à sa société MetaMachine et surtout grâce son logiciel, eDonkey2000

Si le nom ne vous est pas familier, sachez qu’il ne s’agit de rien de moins que du logiciel dont le protocole a inspiré le célèbre peer-to-peer eMule

C’est en 2007 que Jed McCaleb fonde MtGox. Initialement, cette plateforme n’avait pour objectif que de permettre l’échange de cartes Magic : The Gathering. C’était sans compter sur l’émergence d’une devise virtuelle qui allait faire couler beaucoup d’encre 10 ans plus tard : la cryptomonnaie.

Jed McCaleb fait la connaissance du Bitcoin en juillet 2010. Enthousiasmé par le projet novateur de Satoshi Nakamoto, et déjà plus que familier avec l’idée de réseau distribué grâce à eDonkey2000, l’Américain prend alors la décision de transformer MtGox en une plateforme d’échange de Bitcoin.

Le succès ne se fait pas attendre. Cependant, Jed McCaleb est inquiet : la réglementation encadrant son activité est encore très floue, et il craint qu’elle ne finisse par tomber dans l’illégalité. De plus, MtGox ne représente pour lui qu’un hobby auquel il n’a pas le temps de véritablement se consacrer, malgré son énorme potentiel.

C’est ainsi qu’il prend la décision de passer le flambeau à Mark Karpelès – un développeur français brillant mais au passé trouble, et à sa société, Tibanne. La cession est actée le 3 février 2011, et MtGox entre alors dans une nouvelle ère.

Une ascension fulgurante 

La transition de Jed McCaleb à Mark Karpelès se fait de façon progressive. Ainsi, le premier continue à assister le second lors des premiers mois et à toucher la moitié des revenus générés par la plateforme. Puis il s’efface petit à petit avant de disparaître définitivement pour se consacrer pleinement à Ripple, puis à Stellar.

MtGox, de son côté, rencontre un succès de plus en plus notable – au point même de finir par attirer l’attention des prestigieux Times Magazine et Forbes. Une réussite due à la capacité offerte par la plateforme d’acquérir des sommes importantes de Bitcoin d’une part ; et d’autre part par sa posture de pionnier. L’exchange devient donc très rapidement un leader mondial dans son secteur, et se place même juste derrière BTC China en 2013.

En parallèle, le cours du Bitcoin grimpe rapidement, et le nombre de comptes inscrits sur la plateforme explose. Un certain nombre de plateformes s’inspirent de ce succès pour connaître elles aussi une réussite qui ne se dément pas, jusqu’à aujourd’hui – Kraken, par exemple. 

Mark Karpelès parvient à installer ses bureaux au sein de la Cerulean Tower, le célèbre gratte-ciel japonais. Un véritable triomphe pour le Français, véritable passionné de la culture nippone.

Mais une chute fracassante

Cependant, les problèmes ne vont pas tarder à survenir. Dès 2011, déjà, et la cession de l’entreprise, des personnes mal intentionnées utilisent des informations d’identification volées pour transférer des Bitcoins. La même année, des hackers provoquent un crash du BTC en piratant le compte administrateur de Jed McCaleb.

Ce dernier se rend rapidement compte du problème et en alerte immédiatement Mark Karvalès. Avec l’aide de Roger Ver et Jesse Powell, des mesures sont rapidement prises afin de stabiliser la situation. Des actions sont également entreprises dans le but de rassurer les utilisateurs. Trop tard, toutefois : des milliers de Bitcoins se sont déjà évaporés dans la nature.

Ces premières alertes laissent présager du pire. Quelques autres suivront au cours des années suivantes. Lors des mois précédant l’issue fatidique pour MtGox, les utilisateurs se plaignent déjà de difficultés de retrait. Des bugs techniques empêchent la société de maîtriser les détails des transactions et de pouvoir surveiller le transfert des Bitcoins MtGox vers les portefeuilles numériques des clients.

C’est finalement en février 2014 que tout s’effondre. En début de mois, l’exchange détecte une activité suspecte au sein de ses wallets, avant de se rendre compte qu’il venait de perdre entre 650 000 et 800 000 Bitcoins, soit l’équivalent d’environ 460 millions de dollars. Cette fois, le coup est fatal. L’entreprise est contrainte de se déclarer en faillite et le tribunal de Tokyo ordonne sa liquidation.

télécharger appli investx banniere appli investx telecharge

Comment récupérer son argent de MtGox aujourd’hui ?

Une interminable période d’attente, puis de longues et pénibles procédures judiciaires ont succédé à la chute de MtGox. Pour les anciens utilisateurs, obtenir une indemnisation relève du parcours du combattant. Depuis fin 2022, cependant, ces derniers peuvent enfin apercevoir la lumière au bout du tunnel. 

La société, en effet, a su récupérer une partie des Bitcoins perdus suite au piratage dès 2014. Leur responsabilité a été confiée à un avocat japonais, M. Kobayashi

Une première annonce relative aux modalités d’indemnisation avait d’abord été communiquée le 7 juillet 2022. Cependant, malgré la rutilance de la déclaration, les utilisateurs de MtGox avaient (encore !) été contraints d’attendre quelques mois avant de pouvoir effectuer leur demande.

Finalement, ce n’est que lors du mois d’octobre 2022 que les modalités du remboursement sont concrètement établies.

MtGox remboursement : Les procédures à suivre

Afin d’être indemnisés, les anciens clients de MtGox doivent remplir le document transmis par l’entreprise et décider s’ils préfèrent être remboursés par le biais de monnaies fiat ou en tokens crypto

4 canaux de remboursement sont proposés. Il s’agit : 

  1. De crypto
  2. Du virement bancaire
  3. D’un fournisseur de services de transferts de fond
  4. D’un dépositaire

Lors de son inscription, le client doit choisir entre : 

  • Un paiement anticipé (early lump-sump repayment) lui permettant de récupérer immédiatement 21% de ses pertes
  • Un remboursement “final” (final repayment) lui permettant de récupérer potentiellement plus de 21% après que tout le monde a fait son choix

Un premier délai avant la fin de prise en compte de ce document avait été fixé au 10 janvier 2023. Pas de panique, toutefois, si vous n’avez pas eu le temps de le remplir : le délai a été repoussé au 10 mars 2023

Passé cette date, il restera possible de réclamer votre dû. La procédure à suivre, cependant, deviendra beaucoup plus complexe.

La date de remboursement effective officielle, quant à elle, est fixée au 30 septembre 2023

À savoir

Les anciens clients de MtGox peuvent faire l’acquisition d’un NFT (le MtGox NFT) afin de prouver qu’ils étaient là dès les débuts du Bitcoin. Une initiative lancée par Mark Karpelès l’année dernière qui ne manquera pas de faire sourire.

Les autres plateformes impliquées

Certaines plateformes d’échange de cryptomonnaies ont annoncé leur collaboration dans ce processus de remboursement. Il s’agit notamment de : 

MtGox hack : Où en est l’enquête ?

Selon Mark Karpelès, interrogé en décembre 2022 par BFM Crypto, des procédures judiciaires sont toujours en cours. Le procès d’Alexander Vinik, en particulier, se trouve toujours dans l’attente de sa conclusion. Le Russe est notamment accusé d’avoir détourné 550 000 Bitcoins Mt Gox sur les 850 000 ayant été volés. 

S’il est jugé coupable, ce nombre considérable de Bitcoins pourraient être ajoutés à la somme totale à rétribuer aux victimes du piratage. Pour l’instant, MtGox ne dispose que de 140 000 BTC, soit environ 2,2 milliards de dollars au prix du marché. Il s’agit donc d’une étape particulièrement importante à franchir pour que l’ensemble des victimes du hack de MtGox soit justement dédommagée. 

Pour l’heure, il n’y a donc plus qu’à croiser les doigts et à espérer que la justice fasse correctement son travail.

Chrisley

Chrisley

Passionné de SEO, Chrisley propose ses services en tant que Rédacteur Web et Consultant depuis plus de deux ans. Touche-à-tout, ses domaines de prédilection vont du secteur informatique (intelligence artificielle, SaaS, Cloud…) au domaine culturel, en passant par l’intelligence économique et - bien sûr ! - les cryptomonnaies.

AVIS DE NON RESPONSABILITÉ
Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

⚠ Cet article est publié à titre indicatif et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Le trading de crypto-monnaies comporte des risques et il est important de ne pas investir plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

InvestX n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.

Attention aux risques : Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.

 

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide des fonds en raison de l’effet de levier. 74 à 89 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD. Vous devez déterminer si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre vos fonds.

Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d’expérience et votre tolérance pour le risque et faire appel à des professionnels si nécessaire. InvestX.fr et l’application InvestX peut être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez consulter un conseiller financier indépendant pour toute question. InvestX.fr décline toute responsabilité pour les erreurs, investissements inopportuns, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou la complétude des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans ce document.

 

Certains des partenaires présentés sur ce site peuvent ne pas être régulés dans votre pays. Il est de votre responsabilité de vérifier la conformité de ces services avec les régulations locales avant de les utiliser.